Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2016 → Analyse de la transition vers les énergies renouvelables en Tunisie : Risques, enjeux et stratégies à adopter

Université Côte d’Azur (2016)

Analyse de la transition vers les énergies renouvelables en Tunisie : Risques, enjeux et stratégies à adopter

Omri, Amna

Titre : Analyse de la transition vers les énergies renouvelables en Tunisie : Risques, enjeux et stratégies à adopter

Analysis of the transition to renewable energies in Tunisia : Risks, challenges and strategies

Auteur : Omri, Amna

Etablissement de soutenance : Université Côte d’Azur co tutelle Université de Sfax.

Grade : Doctorat : Sciences économiques : Côte d’Azur : 2016

Résumé
L’objectif principal de cette thèse est de déterminer les risques et les barrières d’investissement dans le secteur des énergies renouvelables, en Tunisie, et d’en déduire les stratégies et les mécanismes à adopter pour accélérer le processus de transition vers les énergies renouvelables. Bien que les fondements de cette thèse soient basés sur l’analyse économique, elle privilégie, plutôt, une approche interdisciplinaire de management du risque. Nous avons procédé à une étude de cas d’un projet d’énergie solaire thermodynamique à concentration (le projet « TuNur ») qui aura lieu au sud de la Tunisie. Nous avons utilisé la méthode d’Analyse Globale des Risques (AGR) qui permet de déterminer les cartographies des risques (le diagramme de Kiviat et le diagramme de Farmer) ainsi que les moyens pour les réduire. L’application de cette méthode nous a permis de dégager la liste des 8 risques majeurs ainsi que les mécanismes et les stratégies à adopter pour les réduire. A la fin de cette thèse, nous avons présenté les différentes formes de gouvernance énergétique qui permettent de faciliter la diffusion des énergies renouvelables en Tunisie. Nous avons expliqué le fait que la politique énergétique de transition vers les énergies renouvelables doit être faite par les autorités publiques, au début, mais elle doit progresser rapidement vers d’autres formes de gouvernance, en passant par la participation du secteur privé et la gouvernance locale participative jusqu’à arriver à un stade où la gouvernance des risques devient nécessaire.

Mots Clés : Énergies renouvelables — Tunisie — Politique énergétique — Transition énergétique — Energie solaire thermodynamique à concentration — Projet TuNur — Analyse globale des risques

Présentation (SUDOC)

Version intégrale ****************************

Page publiée le 7 mars 2017