Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2016 → Les Paysages du vent : géohistoire et géoarchéologie de la dépression de Kharga (désert Libyque, Égypte) du cinquième siècle avant notre ère à nos jours : 2 500 ans d’interactions entre dynamiques éoliennes et activités humaines dans un milieu hyperaride

Université de Lyon (2016)

Les Paysages du vent : géohistoire et géoarchéologie de la dépression de Kharga (désert Libyque, Égypte) du cinquième siècle avant notre ère à nos jours : 2 500 ans d’interactions entre dynamiques éoliennes et activités humaines dans un milieu hyperaride

Crépy, Maël

Titre : Les Paysages du vent : géohistoire et géoarchéologie de la dépression de Kharga (désert Libyque, Égypte) du cinquième siècle avant notre ère à nos jours : 2 500 ans d’interactions entre dynamiques éoliennes et activités humaines dans un milieu hyperaride

The Landscapes of the Wind : Géohistoire and Geoarchaeology of the Kharga Basin (Western Desert of Egypt) from the fifth century before Common Era to our days 2,500 years long interactions between eolian dynamics and anthropogenic activities in a hyperarid environment

Auteur : Crépy, Maël

Etablissement de soutenance : Université de Lyon

Grade : Doctorat : Géographie, aménagement et urbanisme : Lyon : 2016

Résumé
Dans le désert Libyque (Égypte), l’un des plus arides du monde, l’action du vent trouvant peu de limites, l’ablation et le transport éoliens sont des éléments prégnants de la morphogenèse. Au cœur de ce désert, les oasis de la dépression de Kharga, nées de l’artésianisme et des activités humaines, constituent au contraire, par la profusion de l’eau et de la végétation, des secteurs où les processus de dépôt sont renforcés. L’imbrication entre une région désertique (zone-source de sédiments) et des sites oasiens (zones de dépôt), où s’appliquent des processus opposés, maximise les dynamiques éoliennes et leur impact morphogénétique. Il en découle la formation des paysages du vent, que cette thèse vise à décrire, comprendre et expliquer. Mobilisant des méthodes de géomorphologie, de géoarchéologie, de géohistoire et de sédimentologie, ce travail rend compte de l’impact paysager des interactions entre activités humaines et dynamiques éoliennes depuis la création des oasis il y a 2 500 ans. Il présente un bilan des processus naturels et anthropiques, et aborde la question des conditions de vie des oasiens depuis l’Antiquité.Trois apports principaux résultent de cette recherche :- une typologie des formations constitutives des paysages du vent- une modélisation descriptive du système à leur origine, reposant sur des cycles asynchrones de colonisation et de déprises- un bilan des grandes tendances de l’évolution environnementale et morphogénétique sur le temps long, depuis l’implantation des oasis : les paysages du vent sont nés de la distorsion entre la dégradation environnementale régionale et l’amélioration locale et temporaire des conditions édaphiques résultant des activités humaines

Mots Clés : Égypte Désert Libyque Kharga Géographie Géoarchéologie Géohistoire Holocène récent Relations hommes/environnements Oasis Érosion éolienne Aquifère artésien Impacts morphogénétiques de l’agriculture

Présentation (SUDOC)

Version intégrale Archives Ouvertes (35,35 Mb)

Page publiée le 7 mars 2017, mise à jour le 27 novembre 2017