Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1994 → Identification de la structure des écosystèmes forestiers contractés sahéliens par télédétection aérienne et satellitaire : facteurs du milieu déterminant ces structures

CERGY PONTOISE : ISTOM (1994)

Identification de la structure des écosystèmes forestiers contractés sahéliens par télédétection aérienne et satellitaire : facteurs du milieu déterminant ces structures

DELBAERE, Erwan

Titre : Identification de la structure des écosystèmes forestiers contractés sahéliens par télédétection aérienne et satellitaire : facteurs du milieu déterminant ces structures

Auteur : DELBAERE, Erwan

Etablissement de soutenance : CERGY PONTOISE : ISTOM

Grade : MAITRISE : TELEDETECTION : 1994

Résumé
Stafe effectué à l’Institut Français de Recherche Scientifique pour le Développement en Coopération (ORSTOM) à Niamey (Niger) du 07/04/1994 au 11/09/1994. Cette étude a pour objectif général est d’établir une classification des différentes structures de "brousse tigrée" du sud-ouest nigérien à l’échelle régionale (100 x 100 km), assortie d’un mode de fonctionnement. La télédétection est utilisée dans le but d’élaborer un outil permettant d’obtenir un type de classification qui facilitera la décision en matière de gestion et d’inventaire des ressources forestières. Cette première partie a pour échelle d’observation une zone d’étude de 25 x 25 km dans la région de Niamey. La démarche comporte deux étapes : - La première étape fait un bilan, d’une part sur l’identification visuelle des différentes structures de brousse tigrée sur les images de la télédétection aérienne et satellitaire ; d’autre part sur les essais de classification des structures à l’aide d’un logiciel, OASIS, spécialisé dans l’analyse structurale. - La deuxième étape aborde l’étude des facteurs du milieu déterminant le fonctionnement de ces structures. Un indice de caractérisation a été établi pour chaque structure. Les résultats indiquent une forte correspondance entre les valeurs de pente et les structures, démontrant la prépondérance des processus hydrologiques de surface, tel le ruissellement, dans la structuration dans bandes de végétation.

Mots clés : ECOSYSTEME / FORET / IMAGE SATELLITE / NIAMEY / NIGER / SAHEL / TELEDETECTION / VEGETATION

Présentation (IPSL)

Page publiée le 23 mars 2017