Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1995 → L’introduction du nime, arbre exotique, au Burkina Faso : bilan socio-écologique

CERGY PONTOISE : ISTOM (1995)

L’introduction du nime, arbre exotique, au Burkina Faso : bilan socio-écologique

DEVERNAY, Stephanie

Titre : L’introduction du nime, arbre exotique, au Burkina Faso : bilan socio-écologique

Auteur : DEVERNAY, Stephanie

Etablissement de soutenance : CERGY PONTOISE : ISTOM

Grade : MAITRISE : AGROFORESTERIE 1995

Résumé
Stage effectué à l’ORSTOM de Ouagadougou au Burkina Faso du 29/06/94 au 11/11/94. Le nime (Azadirachta indica) est, au Burkina Faso, une espèce exotique. Elle fut introduite massivement il y a plusieures dizaines d’années pour pallier aux problèmes de déboisement. Elle fait aujourd’hui totalement partie du paysage traditionnel, après l’avoir modifié, peut-être trop. En effet, son effectif ne cesse d’augmenter, lui conférant une dynamique agressive au détriment de certaines espèces locales qui auraient quant à elles une dynamique régressive. D’une manière générale, il apparaît que l’homme joue un rôle essentiel dans la dynamique des espèces ligneuses en les protégeant ou en les éliminant en fonction des vertus ou des inconvénients qu’il leur attribue. Les paysans ignorent complétement ses potentialités biopesticides. Le nime, favorisé par les acteurs du développement, a des atouts pour surpasser ses concurrents dans la compétition interspécifique. Tout cela contribue à remettre en question l’introduction du nime qui risque de déstabiliser l’équilibre écologique à long terme.

Mots clés : AGROFORESTERIE / AZADIRACHTA INDICA / BURKINA FASO / ECOLOGIE VEGETALE / ECOPHYSIOLOGIE / PHYTODYNAMIQUE / PLANTE PESTICIDE

Présentation (ISTOM)

Page publiée le 19 avril 2017, mise à jour le 19 octobre 2019