Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1999 → Mise en place d’un projet de traitement et de réutilisation des eaux usées et le cas pratique de Schmîstar (Liban)

CERGY PONTOISE : ISTOM (1999)

Mise en place d’un projet de traitement et de réutilisation des eaux usées et le cas pratique de Schmîstar (Liban)

BREANT, Matthieu

Titre : Mise en place d’un projet de traitement et de réutilisation des eaux usées et le cas pratique de Schmîstar (Liban)

Auteur : BREANT, Matthieu

Etablissement de soutenance : CERGY PONTOISE : ISTOM

Grade : MAITRISE : AGRODEVELOPPEMENT INTERNATIONAL

Résumé
Sommaire : descriptif des moyens de traitement (les paramètres, les différents stades de traitement des eaux usées, le traitement des boues). Analyse des besoins et contraintes dans un projet de traitement et réutilisation (analyse des besoins, l’analyse des eaux, l’analyse des contraintes). Choix des traitements envisageables et étude économique (critère de sélection des modes de traitement, étude de rentabilité et d’impact du projet, mode de gestion et d’exploitation). Le cas pratique de Schmîstar (les contraintes du projet, les deux solutions envisagées, l’irrigation, estimation des coûts des différentes parties et solutions du projet, étude de rentabilité).
Dans les pays développés le traitement des eaux usées et la réutilisation ont souvent été mis en place pour des raisons environnementales, alors que c’est plutôt pour des raisons d’ordre économique ou de gestion de la ressource que certains pays en voie de développement se sont penchés sur le traitement des eaux usées et la réutilisation. Il existe un nombre important de techniques permettant de traiter les eaux usées : épandage souterrain, infiltration-percolation, station d’épuration et lagunage. Les eaux ainsi traitées peuvent être utilisées vers divers débouchés : réutilisations industrielles, soutien d’étiage et réalimentation de nappe, production de biomasse et irrigation. Chacune des techniques est soumise à des contraintes d’ordre économique, environnementale... Le choix d’une technique par rapport à un débouché doit se faire en fonction de certaines règles ou exigences locales. Un projet de traitement des eaux usées et de réutilisation n’est pas sans impact sur son environnement proche ou moyennement proche. Les retombées autres qu’économiques sont généralement positives et nécessitent d’être notées et largement mises en avant.

Mots clés : EAU USEE / GESTION DE L’EAU / IRRIGATION / LIBAN / TRAITEMENT DE L’EAU

Présentation (ISTOM)

Page publiée le 11 avril 2017, mise à jour le 15 octobre 2019