Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1999 → Etude de la jachère et de ses effets sur la production de mil et les nématodes (Sénégal)

CERGY PONTOISE : ISTOM (1999)

Etude de la jachère et de ses effets sur la production de mil et les nématodes (Sénégal)

DIMANCHE, Jezabel

Titre : Etude de la jachère et de ses effets sur la production de mil et les nématodes (Sénégal)

Auteur : DIMANCHE, Jezabel

Etablissement de soutenance : CERGY PONTOISE : ISTOM

Grade : MAITRISE : AGRODEVELOPPEMENT INTERNATIONAL 1999

Résumé
Sommaire : généralités ; matériels et méthodes (présentation des sites de l’étude, les jachères naturelles et améliorées, protocoles, méthodes d’études) ; résultats et analyses (études de l’effet de l’âge des jachères, les jachères améliorées) ; discussion (études de l’effet de l’âge des jachères, études des jachères améliorées, les jachères naturelles ou améliorées ?, limites de validités de l’étude, critiques et propositions).
En Afrique de l’Ouest, la pression démographique a entrainé une diminution de la durée et des surfaces des jachères. Elles ne peuvent plus remplir leur rôle dans le processus de restauration de la fertilité physico-chimique et biologique des sols, les rendements diminuent. Suite à ces problèmes, l’IRD a lancé le programme "jachère en Afrique de l’Ouest". Au Sénégal, le laboratoire de bio-pédologie, se consacre plus particulièrement à l’effet de la durabilité de la jachère et à l’évolution des nématodes. L’étude est basée sur des critiques agronomiques et nématologiques. Les résultats montrent que : pour le protocole "effet de l’âge de la jachère" : la jachère de 10 ans anthropisée donne la meilleure production de grains sur le terrain ; les résultats obtenus en serre et sur le terrain semblent identiques ; pour le protocole "jachères améliorées", sur les parcelles suivantes on obtient : SO1 : l’effet de la protection, l’absence de ligneux et du traitement à la dieldrine donne une BAS la plus importante ; SO2 : l’association de l’andropogon et de l’acacia holosericea permet une bonne croissance de la plante ; SY : la jachère naturelle donne des meilleures résultats que la jachère améliorée. Certaines populations de nématodes paraissent plus pathogènes pour les cultures que d’autres.

Mots clés : FERTILITE DU SOL / JACHERE / MIL / NEMATODE / SENEGAL

Présentation (ISTOM)

Page publiée le 29 mars 2017, mise à jour le 15 octobre 2019