Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Organisation et contraintes des filières maraîchères au Sénégal : le cas du chou pommé

CERGY PONTOISE : ISTOM (2000)

Organisation et contraintes des filières maraîchères au Sénégal : le cas du chou pommé

MARCEL, Thierry

Titre : Organisation et contraintes des filières maraîchères au Sénégal : le cas du chou pommé

Auteur : MARCEL, Thierry

Etablissement de soutenance : CERGY PONTOISE : ISTOM

Grade : MAITRISE : AGRO-ECONOMIE INTERNATIONALE 2000

Résumé
Sommaire. Le contexte sénégalais : présentation générale du pays ; un secteur agricole en crise ; description des principale zones de production maraîchère ; situation des filières horticoles au Sénégal. Mise en place de l’étude : objectif de l’étude ; la notion d’approche filière ; méthodologie employée. Le maraîchage, de la semence au consommateur : analyse de la filière des semences horticoles ; analyse de la structure productive ; analyse des circuits de commercialisation intérieurs ; analyse de l’import-export de produits maraîchers ; analyse de la consommation de produits maraîchers.
En Afrique, les cultures maraîchères méritent que l’on s’y arrête un peu car il s’agit d’une activité qui s’est maintenue, puis développée, essentiellement grâce au dynamisme des populations. Les légumes ont permis notamment la diversification et l’amélioration de l’alimentation d’une grande part de ces populations. Aujourd’hui, grâce aux conditions climatiques favorables que l’on y rencontre, à l’image de la zone côtière des Niayes, le Sénégal a su développer une production maraîchère non négligeable tournée vers les spéculations de l’oignon et de la tomate mais aussi vers celle de l’haricot vert "Bobby" pour l’exportation. Le chou pommé arrive en troisième position des spéculations maraîchères en terme de surface et de production. La culture du chou pommé n’est pas récente mais l’introduction il y a quelques années de variétés hybrides par les maisons semencières a permis l’extension de cette culture au cours de la saison chaude sèche et de l’hivernage. Toutefois de nombreuses contraintes freinent encore les possibilités importantes de développement que pourraient avoir la culture du chou pommé. Les filières maraîchères rencontrées au sénégal, dont fait partie celle du chou, sont effectivement caractérisées par leur complexité due à la multitude des intervenants, à la dispersion et au nombre des points de vente et à l’opacité générale des transactions réalisées qui s’explique par le caractère non formel de cette filière.

Mots clés : CHOU / COMMERCIALISATION / CULTURE MARAICHERE / FILIERE ECONOMIQUE / HORTICULTURE / LEGUME / MARAICHAGE / SEMENCE / SENEGAL

Présentation (ISTOM)

Page publiée le 18 avril 2017, mise à jour le 29 septembre 2019