Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Etude sur la conduite de projets d’aménagements hydro-agricoles au Burkina Faso (étude de cas : évaluation du projet de Kaya) : analyse des modalités d’optimisation des projets en vue d’une appropriation durable de l’ouvrage par les populations

CERGY PONTOISE : ISTOM (2000)

Etude sur la conduite de projets d’aménagements hydro-agricoles au Burkina Faso (étude de cas : évaluation du projet de Kaya) : analyse des modalités d’optimisation des projets en vue d’une appropriation durable de l’ouvrage par les populations

DARCHIS, Ingrid

Titre : Etude sur la conduite de projets d’aménagements hydro-agricoles au Burkina Faso (étude de cas : évaluation du projet de Kaya) : analyse des modalités d’optimisation des projets en vue d’une appropriation durable de l’ouvrage par les populations

Auteur : DARCHIS, Ingrid

Etablissement de soutenance : CERGY PONTOISE : ISTOM

Grade : MAITRISE : AGRO-ECONOMIE INTERNATIONALE 2000

Résumé
Sommaire : LA REALISATION D’AMENAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES AU BURKINA-FASO. Analyse de différentes démarches d’intervention. Eléments de l’analyse tirés de ces différentes démarches. EVALUATION DU PROJET "BARRAGE DE KAYA" : ETUDE DE CAS. Modalités et objectifs de l’évaluation. Etude du contexte dans lequel s’intègre le projet. La conduite du projet. PROPOSITIONS D’AMELIORATIONS DE LA CONDUITE DU PROJET AFIN DE L’INTEGRER DANS LE CADRE D’UN DEVELOPPEMENT DURABLE. Les mesures pour améliorer l’appropriation du projet "barrage" par les habitants de Kaya. Propositions en matière d’organisation interne en vue d’une demande de restitution des mesures déterminantes à la réussite du projet. Les opportunités d’appui pour le suivi du projet existent : un programme de développement sur cinq ans en prévu à Kaya par le FEER (Fond de l’Eau et de l’Equipement Rural).
Du fait de la démographie croissante, des phénomènes de sécheresse, de désertification et de baisse de la fertilité des sols, la disponibilité des terres cultivables devient une des préoccupations majeures pour les populations africaines et les acteurs du développement en zone rurale. Au Burkina Faso, comme dans beaucoup d’autres pays d’Afrique subsaharienne, on assiste à l’émergence de projets d’aménagement de bas-fonds, en vue d’une intensification agricole à même de répondre, en partie, aux problèmes de sécurité alimentaire et d’exode rural. Cependant, ce type de projets modifie les systèmes traditionnels en place. C’est pourquoi, afin de concilier développement agricole et respect de la dynamique sociale de développement, il convient, pour tout type de projet, de porter une attention particulière aux caractéristiques du milieu concerné et aux enjeux socio-économiques relatifs aux investissements entrepris. Dans ce sens, la comparaison entre les multiples expériences en matière d’aménagements hydro-agricoles au Burkina Faso permet de définir les différentes composantes qui contribuent à la réussite de tels projets. En premier lieu, la définition des objectifs à atteindre conditionne la stratégie à mettre en place et nécessite une étroite collaboration avec les futurs bénéficiaires. La conception du mode d’intervention doit ensuite s’articuler autour de l’élaboration d’une démarche participative tout au long du processus. Ceci permet de s’assurer de la compréhension et de l’engagement des acteurs ruraux vis à vis du projet et ainsi d’optimiser ses résultats en terme de réponse aux besoins exprimés. Enfin, la pérennité du projet dépend quant à elle, de la qualité du transfert de compétences et de l’appui à l’organisation paysanne, éléments clés à l’approbation sociale du projet, afin que celui-ci s’intègre dans une politique de développement durable

Mots clés : AMENAGEMENT HYDROAGRICOLE / BURKINA FASO / DEVELOPPEMENT DURABLE / DEVELOPPEMENT PARTICIPATIF / EVALUATION DE PROJET / GESTION DE PROJET / ORGANISATION PAYSANNE / SOCIETE TRADITIONNELLE

Présentation (ISTOM)

Page publiée le 11 avril 2017, mise à jour le 29 septembre 2019