Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Relancer le secteur laitier nigérien

2016

Relancer le secteur laitier nigérien

Niger

Titre : Relancer le secteur laitier nigérien

Pays : Niger

Localisation : Région de Niamey (Niger)

Date : 2016 durée 36 mois

Programme : Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest | Nourrir les villes !

Porteur du projet : Institut de Recherches et d’Applications des Méthodes de développement (Iram), France

Contexte
Opérateurs dynamiques, mais isolés : Le Niger dépend à 80 % des importations pour satisfaire sa demande en lait. Le secteur laitier est cependant très prometteur : de nombreux élevages entourent la capitale Niamey et la ville dispose d’un réseau de transformation laitière très dynamique. Malgré ces aspects positifs, la filière laitière présente de nombreuses fragilités : basse qualité du lait, pas d’accès aux intrants et manque de liens solides entre producteurs et transformateurs. _ Interface entre petits producteurs et industrie  : En 2008 et 2012, des organisations de producteurs locaux ont décidé d’exploiter le potentiel du secteur et ont créé deux centres laitiers de collecte. Ces structures sont aussi des points d’approvisionnement pour le bétail, des lieux de concertation paysanne et un point de raccord avec l’aval, notamment un transformateur industriel, SOLANI. Le projet s’inscrit dans une stratégie de long terme avec l’industrie laitière qui s’approvisionne auprès des centres de collecte et développe une gamme de produits 100 % locaux.

Principales activités
Mise en place d’un système « lait contre intrants » pour faciliter l’accès à l’alimentation et aux produits d’hygiène et vétérinaires ; - - structuration des producteurs et collecteurs autour des centres de collectes ; - - étude nutritionnelle approfondie au niveau des foyers en début de projet ; - - mise en place de deux centres additionnels (4 en tout), formation des personnels des centres de collecte ; - - mise en place et animation d’un cadre de concertation entre les acteurs de la filière laitière ; - - appui à la contractualisation entre centres et transformateur industriel, suivi de respect des termes des contrats ; - - appui au développement, au lancement, à la commercialisation et au contrôle (traçabilité) de produits laitiers locaux

Bénéficiaires : Directs : 2 000 familles Femmes : 1 000 Jeunes (15-20 ans) : 800

Partenaire (s) : Association nigérienne pour la dynamisation des initiatives locales (Karkara), Niger

Financement : Fondation de France : 50 000 €

Présentation : Alimenterre

Page publiée le 15 juillet 2017