Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mozambique → Amélioration de la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles locaux (Horti-Sempre) Mozambique

2013

Amélioration de la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles locaux (Horti-Sempre) Mozambique

Mozambique

Titre : Amélioration de la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles locaux (Horti-Sempre) Mozambique

Pays : Mozambique

Durée : 2013 – 2016

Contexte
Dans le Corridor de Nacala au nord du Mozambique, la consommation de produits horticoles augmente en raison de l’urbanisation croissante et du développement économique important. Les petits producteurs locaux, avec un revenu net annuel moyen de moins de USD 300 provenant de l’horticulture, perdent de plus en plus de terrain par rapport aux produits provenant d’autres provinces ou de l’étranger car ils ne sont ni compétitifs ni orientés sur la demande en termes de qualité et de disponibilité saisonnière.

Descriptif
Horti-sempre a pour but l’inclusion économique des petits horticulteurs dans des structures commerciales opérationnelles grâce à l’approche de développement M4P. Le projet vise à accroître la compétitivité des producteurs locaux afin d’augmenter leurs revenus et les aider à lutter contre la pauvreté. D’ici la fin de la première phase en décembre 2016, Horti-sempre espère atteindre plus de 4 000 petits producteurs horticoles (30 % de femmes) par ses interventions, et leur permettre d’augmenter leur revenu annuel net issu de l’horticulture de USD 300.

Résultats  : * 14 nouvelles variétés de semences horticoles ont été enregistrées. * 1 404 pompes " hip pump " ont été vendues par des marchants locales en tant que solution d’irrigation innovante et abordable pour les petits exploitants agricoles, ce qui leur permet d’augmenter leur revenu annuel provenant de l’horticulture de 34 % en moyenne (USD 91 par exploitant) grâce à une augmentation de la productivité et de la surface de production. * De nouveaux emballages pour le transport de légumes, à savoir des boîtes en plastique et des filets, ont été lancés sur le marché en 2014 par une association grossiste de Nampula, ce qui permet de réduire les pertes au transport. Plus de 3 145 petits exploitants horticoles (23 % de femmes) ont bénéficié de ces emballages améliorés et augmenté leur revenu en moyenne de USD 130 par exploitant et par an.

Financement : DDC

Présentation : Swisscontact

Page publiée le 7 août 2017