Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Pakistan → Approvisionnement en eau résistant aux catastrophes à Naushehro Feroze (Pakistan)

2014

Approvisionnement en eau résistant aux catastrophes à Naushehro Feroze (Pakistan)

Pakistan

Entraide Protestante Suisse (EPER)

Titre : Approvisionnement en eau résistant aux catastrophes à Naushehro Feroze (Pakistan)

Pays : Pakistan

Date : 2014-2017

Localisation : Pakistan, province du Sindh, district de Naushehro Feroz

N° de projet EPER : 666.023

Contexte
En été 2010, à la suite de précipitations particulièrement violentes durant la mousson, le Pakistan a été co nfronté aux pires inondations de l’histoire du pays. Plus de 20 millions de personnes ont été touchées et un cinquième des terres a été inondé. L’une des conséquences les plus graves de la catastrophe a été la pollution de l’eau potable. Quatre ans plus tard, dans le district de Naushehro Feroze, la majeure partie de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable

Objectifs
En été 2010, à la suite de précipitations particulièrement violentes durant la mousson, le Pakistan a été confronté aux pires inondations de l’histoire du pays. Plus de 20 millions de personnes ont été touchées et un cinquième des terres a été inondé. L’une des conséquences les plus graves de la catastrophe a été la pollution de l’eau potable. Quatre ans plus tard, dans le district de Naushehro Feroze, la majeure partie de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable

Bénéficiaires  : En été 2010, à la suite de précipitations particulièrement violentes durant la mousson, le Pakistan a été confronté aux pires inondations de l’histoire du pays. Plus de 20 millions de personnes ont été touchées et un cinquième des terres a été inondé. L’une des conséquences les plus graves de la catastrophe a été la pollution de l’eau potable. Quatre ans plus tard, dans le district de Naushehro Feroze, la majeure partie de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable

Activités
Le projet comprend d’une part la construction de nouvelles infrastructures et d’autre part des formations afin que les bénéficiaires apprennent à entretenir les installations en question. Pour ce faire, les activités suivantes sont prévues entre 2014 et 2017 : • installation de 190 nouvelles pompes manuelles • réparation de 129 pompes manuelles et surélévation de 95 pompes manuelles afin de les protéger contre les crues • installation/réparation de 30 installations villageoises d’approvisionnement en eau et réparation de six installations publiques d’approvisionnement en eau • installation, à titre de test, de 25 unités de stockage d’eau au niveau des ménages • installation de 2500 filtres à eau et de 2500 latrines/cabines de douche dans des ménages • remise en état de 30 installations sanitaires dans des établissements sanitaires et scolaires • création de 75 points d’eau pour laver le linge • installation de 30 conduits d’évacuation • distribution d’un kit d’hygiène à chacune des 15 000 familles bénéficiaires Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation à l’hygiène un nettoyage de chaque village par ses habitantes et habitants est prévu avant que l’organisation partenaire n’y débute son action. Par ailleurs, des formations sont régulièrement dispensées aux bénéficiaires sur les thèmes suivants : remise en état des pompes manuelles et des installations sanitaires, bonnes pratiques d’hygiène, prévention des catastrophes. Des formations sont également dispensées à 12 fonctionnaires locaux en charge de la gestion des eaux usées.

Partenaires  : Norwegian Church Aid (NCA), Research and Development Foundation (RDF)

Budget 2016 : CHF 984 000.

Présentation : HEKS/EPER

Page publiée le 14 août 2017, mise à jour le 12 avril 2018