Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mali → Projet d’autonomisation des producteurs de sésame, mangues et karité biologiques du Mali via le renforcement de leurs capacités (Mali)

2015

Projet d’autonomisation des producteurs de sésame, mangues et karité biologiques du Mali via le renforcement de leurs capacités (Mali)

Mali

Titre : Projet d’autonomisation des producteurs de sésame, mangues et karité biologiques du Mali via le renforcement de leurs capacités (Mali)

Fédération Nationale des Producteurs de l’Agriculture Biologique et Equitable du Mali (FENABE)

Pays : Mali

Lieu : Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou, Mali

Date : 2015

Contexte
La FENABE rassemble aujourd’hui près de 21 000 producteurs, dont 15 647 en agriculture biologique, répartis en 68 Organisations de Producteurs. Parmi eux, on compte 10 474 hommes et 5 173 femmes, pour la production de sésame, mangues et karité. La Fédération est engagée dans l’agriculture biologique et le commerce équitable depuis sa création, en 2015.

Présentation
Le projet de la FENABE, financé dans le cadre du programme EQUITE, a pour objectif d’améliorer à la fois l’aspect qualitatif et quantitatif des productions de sésame, mangues et karité biologiques, tout en promouvant la protection de l’environnement.
• Le projet prévoit tout un aspect de renforcement des capacités techniques des producteurs, afin de maîtriser les différentes cultures, et ainsi garantir un rendement optimal tout en respectant l’environnement. Ce volet sera mis en place via plusieurs formations aux producteurs et productrices, sur plusieurs sujets tels que les bonnes pratiques en agriculture biologique, la gestion des ravageurs, la production de beurre de karité, mais aussi par la mise en place de champs-écoles et la formation d’animateurs pour ces champs écoles. Le projet prévoit également l’installation d’unités de production pour le beurre de karité, ainsi que l’achat de petits matériels permettant d’augmenter la qualité et l’homogénéité des produits transformés. L’objectif de ce volet et ainsi de mieux maîtriser les aspects quantitatif et qualitatif des récoltes, ce qui est essentiel pour la commercialisation.
• Parallèlement, le projet prévoit le renforcement des capacités commerciales de la fédération. Grâce à des formations sur le marketing, la négociation, ou encore sur le concept du commerce équitable, les responsables de la fédération travailleront à la recherche de débouchés commerciaux et effectueront une prospection des marchés pour les diverses productions. De plus, une activité de plaidoyer sera également initiée, via une formation à 30 producteurs sur l’importance du plaidoyer pour l’accession des femmes aux terres. Ce volet a pour but de modifier fondamentalement les capacités des différents acteurs, pour leur permettre ainsi une plus grande autonomie.
• Enfin, un volet d’actions de sensibilisation à la protection de l’environnement et à la biodiversité, permettra de former les producteurs à travers la mise en place de formations sur l’agroforesterie, l’entretien des parcelles de karité, ou sur les conventions de gestion collective des forêts, mais aussi de la mise en place de parcs à karité sécurisés.

Financement : Cadre du programme EQUITE

Présentation : programme éQuité

Page publiée le 10 juillet 2017