Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Brésil → Développement rural pour les minorités ethniques du Cerrado (Brésil)

2013

Développement rural pour les minorités ethniques du Cerrado (Brésil)

Brésil

Entraide Protestante Suisse (EPER)

Titre : Développement rural pour les minorités ethniques du Cerrado (Brésil)

Pays : Brésil

Date : 2013

Localisation : Brésil, nord de Minas Gerais, Montes Claros

N° de projet EPER : 812.354

Contexte
Au Brésil, dans la région du Cerrado, l’écosystème est gravement menacé par l‘expansion des plantations de soja, de cannes à sucre et d’eucalyptus, ainsi que par l’élevage bovin extensif. A ces dégradations environnementales s’ajoute une aggravation des problèmes sociaux : les familles installées sur leurs terres depuis plusieurs générations mais n’ayant pas de titres de propriété sont systématiquement expulsées par les gros propriétaires fonciers afin de laisser la place à d’importants projets agroindustriels (construction de barrages ou encore production de charbon de bois, de cellulose ou d’agrocarburants). Les familles paysannes et les minorités ethniques se battent pour leur survie sociale, économique et culturelle. L’EPER a mis en place plusieurs projets pour soutenir leur lutte

Objectifs
L’objectif principal est de soutenir le développement économique et socioculturel des communautés traditionnelles locales. Dans ce cadre, les objectifs spécifiques suivants sont visés : • le renforcement des droits territoriaux et socioculturels de communautés traditionnelles • la sauvegarde et la revivification des ressources naturelles, ainsi que la promotion d’initiatives en faveur de l’agriculture durable • un meilleur accès aux marchés et la création de structures de commercialisation solidaires Brésil • la création d’une base de subsistance durable pour les jeunes, afin qu’ils ne migrent plus en ville.

Bénéficiaires  : Les bénéficiaires sont des familles paysannes traditionnelles appartenant à quatre minorités : les « Geraizeiros », qui vivent de l’agriculture, les « Quilombolas », qui descendent d’esclaves africains ayant fui, les « Vazanteiros », qui habitent au bord du Rio São Francisco, et les « Xacriaba », un peuple d’Indiens également établi au bord du Rio São Francisco. Le projet bénéficie directement à quelque 5000 personnes, et indirectement à 40 000 personnes.

Activités
Le projet inclut trois composantes : a) Défense du droit à la terre et recouvrement de la propriété foncière, ainsi que protection des ressources naturelles du Cerrado b) Amélioration de la sécurité alimentaire, accès aux marchés et création d’un réseau de commercialisation solidaire c) Formation des jeunes

Partenaires  : Fondation Audemars Piguet Dans le cadre du projet, l’EPER collabore avec deux partenaires : le CAA (Centre d’agriculture écologique) et la coopérative Grande Sertão. Le CAA est une référence en matière d’agroécologie et d’agroforesterie dans la région. La coopérative Grande Sertão, quant à elle, est responsable de la transformation et de la commercialisation de produits issus de la cueillette et de l’agriculture biologiques. Depuis 2012, elle est certifiée bio. Les deux organisations coopèrent étroitement et sont complémentaires.

Budget 2016 : CHF 250 000.–

Présentation : HEKS/EPER

Page publiée le 3 août 2017