Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Bolivie → Amélioration de l’accès à l’eau potable et d’irrigation dans 5 communautés rurales de la commune de Salinas de Garcí Mendoza (altiplano bolivien)

2015

Amélioration de l’accès à l’eau potable et d’irrigation dans 5 communautés rurales de la commune de Salinas de Garcí Mendoza (altiplano bolivien)

Bolivie

ADG (Aide au Développement Gembloux)

Titre : Amélioration de l’accès à l’eau potable et d’irrigation dans 5 communautés rurales de la commune de Salinas de Garcí Mendoza (altiplano bolivien)

Pays : Bolivie

Zone d’intervention : • Communauté d’Alianza • Chañavi • Chullucuma, • San Martin • Sally Suicuni • Commune de Salinas de Garcí Mendoza • Province de Ladislao • Département d’Oruro

Durée : 1 année : 2015-2016

Présentation
Le projet s’inscrit dans le programme « Terre Saine et Souveraine » (TSS), mené par ADG et APROSAR dans la commune de Salinas de Garcí Mendoza, dans l’Altiplano bolivien, qui vise à améliorer la souveraineté alimentaire des familles dont la principale source de revenus est l’agriculture familiale. Le programme appuie (i) le développement de la production agroécologique du quinoa (culture de rente, pluviale) et de légumes (culture d’autoconsommation, sous irrigation) et (ii) une alimentation équilibrée pour les enfants. Un des principaux problèmes identifiés par les cinq communautés est l’accès limité à l’eau de qualité, tant pour la consommation humaine que pour l’irrigation à petite échelle. Cela a des impacts sur l’application des bonnes pratiques d’hygiène alimentaire et les rendements de la production de légume. La ressource est disponible (nappes phréatiques à 10 m de profondeur) mais les infrastructures sont insuffisantes et la gestion quotidienne de l’eau déficiente.

Objectifs généraux et spécifiques
Le projet vise à garantir un accès durable à l’eau aux familles bénéficiaires pour la consommation et l’agriculture familiale. Les changements immédiats attendus sont : • un accès garanti à une eau saine via des AEP complètes et adaptées ; • un changement d’attitude des enfants et des parents en termes de consommation d’eau et d’hygiène ; • des économies d’eau grâce à des capacités renforcées en techniques agroécologiques pour la culture de légumes ; • une hausse des quantités de légumes produits et des revenus ; • la pérennité des infrastructures grâce à des comités capables d’assurer la gestion technique, administrative et financière des équipements. _ A terme, les impacts seront : • l’amélioration de l’état de santé et nutritionnel des familles et en particulier des enfants grâce à des pratiques d’hygiène adéquates ; • une consommation d’eau saine et de légumes pendant une grande partie de l’année ; • la réduction de la pénibilité du travail des femmes en facilitant l’accès à l’eau.

Bénéficiaires : Les bénéficiaires directs sont les 285 familles (environ 1.425 personnes) de la zone d’intervention et en particulier les femmes et les enfants.

Partenaire : Asociación de Promotores de Salud de Área Rural (APROSAR)

Budget total : 156.568 EUR

Présentation : ADG

Page publiée le 25 juillet 2017