Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → AMÉLIORER DURABLEMENT L’ACCÈS À L’EAU ET À L’ASSAINISSEMENT DANS LE CANTON D’ILLÉLA (NIGER)

2015

AMÉLIORER DURABLEMENT L’ACCÈS À L’EAU ET À L’ASSAINISSEMENT DANS LE CANTON D’ILLÉLA (NIGER)

Niger

Titre : AMÉLIORER DURABLEMENT L’ACCÈS À L’EAU ET À L’ASSAINISSEMENT DANS LE CANTON D’ILLÉLA (NIGER)

Pays : Niger

Durée : 36 mois (janvier 2015 – janvier 2018)

Localisation : Niger - Canton d’Illéla - Communes rurales de Badaguichiri, Tajaé, Bagaroua et urbaine d’Illéla

Contexte
Sur les 7 000 km² que couvrent le canton d’Illéla, plus de 400 000 habitants vivent dans des conditions difficiles. Leurs principales ressources proviennent de l’agriculture et de l’élevage mais la dégradation des sols, la faible pluviométrie et la forte démographie freinent leur développement économique. Par ailleurs, si le taux global d’accès à l’eau potable dans ce canton est de 53%, des disparités existent entre les communes. Concernant l’assainissement, peu de ménages disposent de latrines, la plupart des écoles, centres de santé et d’activités (marchés, gares…) n’en sont pas équipées. La défécation à l’air libre demeure la pratique générale.

Actions
1 - Renforcer la gouvernance communale et intercommunale du secteur Eau/Assainissement → Créer 1 structure intercommunale et animer 1 cadre de concertation → Réaliser, 4 plans locaux et 1 étude sur le prix de l’eau → Renforcer les capacités des élus et agents communaux → Structurer le service technique intercommunal → Organiser 1 journée de l’intercommunalité → Elaborer un manuel de l’intercommunalité _ 2 – Développer l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement → Réhabiliter 1 poste d’eau potable → Etendre les réseaux d’adduction en eau potable existants → Construire 3 mini adductions en eau potable multi villages → Construire 21 blocs de latrines (16 scolaires + 5 publiques) → Mettre en place et former 10 clubs scolaires d’hygiène et 20 comités villageois de salubrité → Mener des campagnes d’éducation sanitaire
3 – Structurer des opérateurs locaux de gestion du service public de l’eau → Mettre en place et former 4 associations d’usagers → Redynamiser 80 Comités de gestion des points d’eau → Former et équiper 4 artisans réparateurs → Mettre en place une mutuelle intercommunale de maintenance des pompes à motricité humaine (PMH) → Créer un dépôt répartiteur intercommunal et 3 points communaux de vente des pièces de rechange des PMH

Bénéficiaires  : Un programme pour que 30 000 hommes, femmes et enfants accèdent à une eau potable - 2 000 écoliers et personnes fréquentant les marchés disposent d’un accès à l’assainissement - 12 000 villageois soient sensibilisés à l’hygiène – 95 élus et agents techniques bénéficient des moyens d’assurer les services Eau et Assainissement dans le canton d’Illéla.

Présentation : Eau vive

Page publiée le 30 juillet 2017