Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Tunisie → Pour une mobilité durable et partagée à Kairouan (Tunisie)

2016

Pour une mobilité durable et partagée à Kairouan (Tunisie)

Tunisie

Titre : Pour une mobilité durable et partagée à Kairouan (Tunisie)

Strasbourg et Kairouan souhaitent travailler ensemble sur l’optimisation de la mobilité à Kairouan.

Pays : Tunisie

Dates : Année de début de projet 2016 - Date de fin du projet 31/12/2017

Partenaire (s) : Ville et Communauté Urbaine de Strasbourg, Municipalité de Kairouan, CODATU

Contexte : Kairouan, Capitale du gouvernorat du même nom, compte 150 000 habitants. Ville spirituelle, dotée d’un riche patrimoine inscrit depuis 1988 à l’UNESCO, Kairouan rencontre aujourd’hui de gros problèmes de congestion, ce qui engendre des répercussions en termes d’insécurité routière, de pollution et d’activité économique. Cette congestion s’explique par un service public insuffisant et de mauvaise qualité, en contraste avec une forte croissance de l’usage de la voiture particulière et des taxis individuels. La ville ne possède qu’un réseau de bus composé de deux lignes ceinturant son centre-ville fonctionnant à une fréquence faible. Les Kairouanais se sont ainsi rapidement tournés vers les transports individuels, surchargeant les routes du centre-ville. Kairouan étant aussi un important point de passage entre le nord et le sud, une circulation interurbaine s’ajoute à la circulation urbaine, bloquant quotidiennement les axes principaux, et ceci malgré la construction de rocades partielles autour du centre. Une absence de hiérarchisation efficace des voies et un manque de gestion de la circulation sont principalement responsables de cette situation.

Objectifs
Objectifs locaux : 1. Permettre à la Ville de Kairouan d’accompagner son développement grâce une politique de mobilité globale, transversale et cohérente. 2. Promouvoir des outils et des méthodes de participation citoyenne dans le cadre de l’approche communale de la gestion de la mobilité à Kairouan
Objectifs en France  : 1. Solidarité internationale avec une ville partenaire, de partage d’expériences en matière de mobilité et de démocratie participative 2. Visibilité et promotion de Strasbourg en Tunisie 3. Perspectives économiques pour les entreprises françaises découlant du développement d’une politique de mobilité urbaine

Descriptif
La coopération entre Strasbourg et Kairouan porte sur les thèmes de la participation citoyenne et de l’amélioration du cadre de vie. Kairouan a exprimé un besoin d’expertise et d’accompagnement sur la mobilité urbaine. Une 1ère visite d’étude du directeur adjoint du service des déplacements de Strasbourg (mai 2016) accompagné du VSI CODATU a permis d’appréhender les enjeux de mobilité sur place et de proposer une amélioration via l’élaboration d’une stratégie des déplacements, permettant une vision globale et cohérente des enjeux liés à cette thématique et s’articulant avec d’autres, notamment l’urbanisme, l’économie, l’amélioration du cadre de vie, nécessaires à un développement maîtrisé de la ville. Strasbourg et ses partenaires proposent d’accompagner Kairouan dans l’élaboration et le suivi de ce travail via le partage, sous différentes formes, d’outils techniques et méthodologiques

Mise en œuvre  : ALDA

Maitre d’ouvrage : Ville et Communauté Urbaine de Strasbourg, Municipalité de Kairouan, CODATU

Bénéficiaire (s) : Kairouan sera bénéficiaire direct du projet par l’amélioration de la mobilité urbaine et de la qualité de vie des habitants. Strasbourg sera aussi bénéficiaire à travers une opportunité d’enrichissement, de ré-interrogation de ses outils techniques et méthodologiques, ainsi que de visibilité et de promotion de son expertise en Tunisie. In fine, les bénéficiaires sont les municipalités et les publics cibles de cette coopération mais aussi des ONG, des jeunes, des acteurs économiques locaux, etc.

Coût total de l’opération : 93280 €

Commission Nationale de la Coopération Décentralisée (France)

Page publiée le 29 mars 2017, mise à jour le 5 avril 2018