Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Préservation des ressources en eau potable, en organisant la modernisation et la gestion du tri sélectif sur la ville de Rufisque (Sénégal)

2016

Préservation des ressources en eau potable, en organisant la modernisation et la gestion du tri sélectif sur la ville de Rufisque (Sénégal)

Sénégal

Titre : Préservation des ressources en eau potable, en organisant la modernisation et la gestion du tri sélectif sur la ville de Rufisque (Sénégal)

Pays : Sénégal

Dates : Année de début de projet 2016 — Date de fin du projet 31/12/2017

Partenaire (s) : Soler, Mairie de Rufisque Est

Contexte : La rareté de la ressource en eau de qualité dans la zone du projet nécessite la mise en place d’une Politique de traitement efficace. La gestion des déchets ne peut être efficace et efficiente que si elle est appréhendée de façon globale et intégrée. Aussi, est-il difficile voire impossible de régler la problématique de l’eau des sans s’attaquer aux comportements sociaux des ménages et à la mise en œuvre vigoureuse de mesures préventives et curatives concernant la gestion des déchets. L’action s’inscrit dans la mise en œuvre de la Politique Sectorielle de l’Hydraulique et de l’Assainissement en milieu urbain et rural

Objectifs
Objectifs locaux : Structuration des collectivités par la prise en compte de la problématique environnementale dans la politique publique. Modification des comportements des ménages et des usagers en matière de tri sélectif afin de préserver la ressource en eau. Organisation efficace de la collecte des déchets. Valorisation économique importante Réduction conséquente de la production des déchets.Assainir les zones polluées afin de préserver les nappes phréatiques.Développement de la filière du compostage sur les zones rurales et valorisation du compost. Amélioration du cadre de vie, de l’environnement et de la santé des populations. Renforcement des capacités opérationnelles de gouvernance de l’ensemble des collectivités impliquées dans le projet. Implication des acteurs non mobilisés. Émergence d’une société civile responsabilisée.
Objectifs en France : Élargissement du champ de la coopération à travers la mise en œuvre d’actions nouvelles ayant le même fil conducteur. Partage des expériences et vision commune. Accroissement des échanges institutionnels et citoyens. Implication d’autres collectivités locales sur la même thématique afin d’augmenter les capacités humaines et financières (communes du bords des berges de la Têt).

Descriptif
Mise en œuvre de la première phase de préservation des ressources en eau potable, en organisant la modernisation et la gestion du tri sélectif sur la ville de Rufisque EST. Mise en place d’un syndicat mixte de traitement des déchets et de son comité de pilotage. Détermination des outils de communication et de sensibilisation en direction de tous les publics. Formation de développement durable axée sur l’eau et l’assainissement (ambassadeurs du tri sélectif ). Mise en œuvre de l’opération tri citoyen associant tous les administrés au nettoyage des zones pilotes, en particuliers les canaux d’évacuation des eaux usées à ciel ouvert et les berges du front de mer (dépollution pour préserver les nappes phréatiques). Mise en œuvre du suivi et de l’évaluation de la première phase par le comité de pilotage et détermination des choix prioritaires pour la pérennisation du projet

Maitre d’ouvrage : Soler, Mairie de Rufisque Est

Bénéficiaire (s) : COMMUNE de RUFISQUE EST – Les QUARTIERS CITE YOUSSOU MBARGANE -ARAFAT 3 ET ARAFAT 4 L’ensemble des populations locales urbaines ou rurales du bassin de vie pré cité. (Ménages) L’ensemble des acteurs économiques (charretiers, transporteurs, manutentionnaires).COMMUNE DU SOLER LE SYDETOM 66 Une expérience exportée et mise à disposition d’un pays en voie de développement et en demande d’acquisition de compétence dans cette thématique.

Coût total de l’opération : 34 555 €

Commission Nationale de la Coopération Décentralisée (France)

Page publiée le 30 mars 2017, mise à jour le 14 avril 2018