Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2009 → Appui à la stratégie de lutte contre la pauvreté du Mali

2009

Appui à la stratégie de lutte contre la pauvreté du Mali

Mali

Titre : Appui à la stratégie de lutte contre la pauvreté du Mali

Numéro de projet : CA-3-A034548001

Pays/Région : Mali

Début-Fin : 2009-03-23 / 2011-06-30

Description
Ce projet d’appui budgétaire général visait à soutenir la mise en oeuvre du Cadre stratégique de croissance et de réduction de la pauvreté au Mali (CSCRP) 2007-2011, document de base de la politique du Gouvernement. Le CSCRP mettait l’accent sur une politique de croissance soutenue tout en accélérant les progrès vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. Il était articulé autour de trois orientations stratégiques qui étaient : i) le développement des infrastructures et du secteur productif ; ii) la poursuite et la consolidation des réformes du secteur public ; iii) le renforcement du secteur social. Le Canada travaillait en étroite collaboration avec d’autres donateurs et le Gouvernement du Mali pour accroître l’efficacité de son aide, en mettant l’emphase sur la responsabilisation, la transparence et l’efficacité des systèmes nationaux, en accroissant la coordination et l’harmonisation entre donateurs et la responsabilité mutuelle. Le suivi et l’évaluation continus de ce projet était réalisés de concert avec d’autres donateurs. En accordant un appui budgétaire au Trésor Public, ce projet visait à renforcer les programmes nationaux du Mali ainsi qu’à moderniser sa gestion des finances publiques. Il visait une gestion des finances publiques plus performante, plus transparente et plus cohérente avec les objectifs de réduction de la pauvreté et une mobilisation accrue des ressources pour financer le développement du Mali. Le projet permettait d’accroître la capacité du Mali à atteindre une croissance économique accrue et soutenable, une réduction de la pauvreté et une amélioration du bien-être de la population malienne.

Résultats escomptés
Parmi les résultats cumulatifs de la mise en œuvre du Cadre stratégique de croissance et de réduction de la pauvreté du Mali en date de septembre 2011, on note les suivants : Le Mali a réduit le taux d’incidence de la pauvreté de 47,4 % en 2006 à 43,6% en 2010. La croissance économique a été de 5.8% en 2010, moins élevée que prévue mais toutefois supérieure à celle des pays de la sous-région. En éducation, en 2010, en dépit de disparités régionales significatives, le Gouvernement du Mali a atteint un taux brut de scolarisation de 80,4% (contre 79,5% en 2009), un taux brut d’admission au premier cycle du primaire de 78,4% (contre 74,7% en 2009), un taux d’achèvement de 59,1% (contre 55,7% en 2009), un ratio élèves/maître de 53 (contre 56 en 2006) ainsi qu’une progression plus forte du nombre de filles scolarisées (taux d’accroissement moyen annuel de 5,2% pour les filles contre 4% pour les garçons). En ce qui concerne la santé, la proportion de la population malienne située à moins de 5 km d’un centre de santé est restée stable entre 2007 et 2010, à 58%. La couverture dans un rayon de 15 km a progressé de 2007 à 2009, avant d’afficher un léger recul en 2010. Le taux d’utilisation de la consultation prénatale a chuté de 90% en 2009 à 79% en 2010. Le taux d’accouchements assistés est en baisse en 2010 (57%) par rapport à 2009 (64%). En terme de dialogue politique, la contribution canadienne à l’appui budgétaire du Mali a également permis au Canada de se positionner à titre d’interlocuteur privilégié auprès du Gouvernement du Mali, ce qui nous a permis d’influencer certains débats, notamment en ce qui concerne la saine gestion des finances publiques et la lutte contre la corruption. Enfin, d’après l’évaluation des appuis budgétaires au Mali (OCDE, septembre 2011), "en raison de sa « masse critique », de sa flexibilité comme moyen de financement et du caractère de son suivi de la stratégie nationale, entre 2003 et 2009, l’appui budgétaire a aidé à améliorer l’efficacité globale de l’affectation des ressources et à faire face aux besoins stratégiques des secteurs prioritaires."

Agence d’exécution — Partenaire : Gouvernement du Mali - Ministère de l’Économie et des Finances

Contribution maximale de l’ACDI Canada : 20 000 000 $

Présentation (ACDI-CIDA)

Page publiée le 18 juillet 2017