Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1980 → Traçage naturel salin et isotopique des eaux du système hydrologique du lac Tchad

Université Paris 6 (1980)

Traçage naturel salin et isotopique des eaux du système hydrologique du lac Tchad

Roche Michel-Alain

Titre : Traçage naturel salin et isotopique des eaux du système hydrologique du lac Tchad

Auteur : Roche Michel-Alain.

Université de soutenance : Université Paris 6

Grade : Doctorat 1980

Introduction
L’étude descriptive de l’évolution spatio-temporelle des teneurs en sels (ions majeurs et silice) et en isotopes (oxygène 18, et dans certains cas deutérium et tritium) des tributaires du lac, du lac et de la nappe phréatique associée, a permis de développer les thèmes suivants : * Régimes de l’altération transport et sédimentation dans le bassin versant actif du lac Tchad. * Etablissement d’un bilan salin, avec estimation des quantités déversées, piégées dans le lac, ou évacuées de celui-ci. Ce bilan conduit à : . une explication de la régulation saline du lac Tchad, . la séparation, clans le bilan hydrologique, des pertes par infiltration et évaporation. * Détermination des mouvements des eaux dans le lac et des phénomènes qui les régissent et essai d’évaluation des temps de séjour des eaux dans le lac. * Rapports entre le lac Tchad et la nappe phréatique riveraine.
Ces problèmes intimement liés à la dynamique des eaux ne pouvaient être résolus à l’échelle du bassin par des méthodes hydrométriques directes, faute de moyens humains et matériels considérables ou en raison des limites mêmes de ces méthodes. C’est pourquoi, il est apparu préférable de se tourner vers des méthodes basées sur le traçage naturel, qualitatif ou quantitatif, qu’offre l’évolution spatio-tem- porelle des teneurs en sels et en isotopes naturels des eaux. Ces méthodes n’ont évidemment pas la prétention de se passer d’un solide contexte hydro-climatique, morphologique, géologique et géochimique, sans lequel elles seraient pratiquement inapplicables. Elles ont même nécessité des données chiffrées supplémentaires sur la bathymétrie, la superficie, l’hydrométrie du lac, sur les conditions de gisement et la piézométrie de la nappe phréatique...
Tout autant que les réponses qu’elle permet d’apporter à de grands problèmes spécifiques de la cuvette tchadienne, cette étude cherche à préciser la méthodologie du traçage naturel en hydrologie continentale.

Mots clés : BILAN HYDROLOGIQUE ; SALINITE ; TRANSPORT SOLIDE ; ALTERATION PHYSIQUE ; CONDUCTIVITE ; BILAN IONIQUE ; BILAN MINERAL ; BILAN DE MATIERE ; NAPPE PHREATIQUE ; PIEZOMETRIE / TRACAGE ISOTOPIQUE ; SEDIMENTATION ; CAMEROUN EXTREME NORD ; TCHAD ; NIGER ; NIGERIA ; TCHAD LAC ; LOGONE ET CHARI

Présentation (Horizon IRD )

Version intégrale

Page publiée le 2 juin 2017