Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2013 → AlterNET : La résistance aux insecticides et les pratiques sociales relatives à l’usage des pesticides par les populations : comment fournir des informations pertinentes pour contrôler Anopheles gambiae, le principal vecteur du paludisme en Afrique de l’Ouest.

Agence Nationale de la Recherche (France) 2013

AlterNET : La résistance aux insecticides et les pratiques sociales relatives à l’usage des pesticides par les populations : comment fournir des informations pertinentes pour contrôler Anopheles gambiae, le principal vecteur du paludisme en Afrique de l’Ouest.

Insecticides Pesticides Paludisme

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : AlterNET : La résistance aux insecticides et les pratiques sociales relatives à l’usage des pesticides par les populations : comment fournir des informations pertinentes pour contrôler Anopheles gambiae, le principal vecteur du paludisme en Afrique de l’Ouest.

Région : Afrique de l’Ouest.

Référence projet : ANR-12-SENV-0003

Date : Début et durée du projet scientifique janvier 2013 - 36 mois

Programme ANR : FACING SOCIETAL AND ENVIRONMENTAL CHANGES (SOC&ENV) 2012

Présentation
Résistance aux insecticides et pratiques sociales de l’usage des pesticides La résistance aux insecticides et les pratiques sociales relatives à l’usage des pesticides par les populations : comment fournir des informations pertinentes pour contrôler Anopheles gambiae, le principal vecteur du paludisme en Afrique de l’Ouest.
Evaluer le risque d’utiliser de nouveaux insecticides pour le contrôle d’An gambiae Le projet étudie les interactions entre les vecteurs d’agents pathogènes humains (les moustiques) et l’impact des changements environnementaux dus aux pressions anthropiques (présence de pollution par des pesticides OP et CX). Ainsi nous allons : (1) Analyser la nature et l’intensité des pressions de sélection actuelles sur An gambiae en : * Étudiant les représentations culturelles et les pratiques sociales des populations dans l’utilisation des insecticides dans un contexte social donné * Mesurant les pressions de sélection insecticides globales dans des zones écologiques distinctes (2) Caractériser l’adaptation dans les populations naturelles d’An gambiae et déterminer son évolution en : * Etudiant l’évolution de la résistance aux OP et CX (des gènes aux organismes et aux populations) dans deux pays d’Afrique de l’Ouest * Modélisant l’adaptation à long terme aux pesticides pour générer des données prédictives permettant d’évaluer une gestion durable de la résistance.
Approche interdisciplinaire : anthropologie, génétique et modélisation (1) Une étude anthropologique décrira et analysera les représentations et les pratiques des acteurs sociaux dans l’usage des pesticides dans des contextes déterminés au Bénin et au Burkina. Elle inclura des inventaires de produits, la perception des risques et bénéfices attribués aux différents produits, la perception de la nuisance etc… Une analyse des processus de décision dans le choix des produits et des pratiques sera faite. (2) Une caractérisation génétique de la résistance sera conduite dans différentes zones écologiques. Elle donnera des informations sur la distribution et l’évolution de la résistance pour une analyse globale. En parallèle, la caractérisation phénotypique sera conduite en mesurant la valeur sélective et le comportement de souches résistantes au laboratoire en conditions contrôlées. (3) Des modèles seront développés pour estimer les paramètres de sélection et de migration pour prédire les dynamiques futures de la résistance d’An gambiae.

Coordinateur : Mylène WEILL (Institut des sciences de l’évolution de Montpellier)

Partenaires  : IRSS Centre Muraz ; ISEM Institut des sciences de l’évolution de Montpellier  ; IRSP Institut régional de santé publique ; IRD MiVEGEC : Maladies Infectieuses et Vecteurs Écologie, Génétique, Évolution et Contrôle

Financement Aide de l’ANR : 261 714 euros

Présentation (ANR)

Page publiée le 7 juillet 2017, mise à jour le 17 novembre 2017