Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2015 → FUTURE-SAHEL : La gestion des ressources sahéliennes : approches à échelles multiples dans le contexte de la Grande Muraille Verte en Afrique

Agence Nationale de la Recherche (France) 2015

FUTURE-SAHEL : La gestion des ressources sahéliennes : approches à échelles multiples dans le contexte de la Grande Muraille Verte en Afrique

Sahel Grande Muraille Verte

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : FUTURE-SAHEL : La gestion des ressources sahéliennes : approches à échelles multiples dans le contexte de la Grande Muraille Verte en Afrique

Région : Sahel

Référence projet : Deborah Goffner (UMI 3189 Environnement, Santé, Sociétés)

Date : Début et durée du projet scientifique 2015 ? - 36 mois

Programme ANR : Approches intégrées environnement-développement : vers des solutions plus efficaces (DS0105) 2015

Présentation
Le Sahel africain est actuellement une des régions les plus vulnérables au monde. Si la diversité éco-géographique et sociale de ses territoires est grande, la région entière est pourtant affectée par une vulnérabilité écologique et sociale croissante, soulignant l’urgence d’une action concertée. De ce point de vue, l’adoption de l’initiative de Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel (GMV) en 2007 représente une avancée majeure. Initialement conçue comme un projet de reforestation, cette initiative panafricaine a peu à peu évolué en une série d’actions multisectorielles, tenant compte des dimensions sociale et écologique du système et de la diversité des territoires traversés. En tant qu’approche innovante dans l’amélioration des moyens de subsistance du Sahel, la GMV fait donc l’objet d’un intérêt croissant de la part de la communauté internationale. Cependant, le succès de cette GMV dépendra de sa capacité à réunir, générer, intégrer et utiliser intelligemment le savoir issu d’un grand nombre de disciplines scientifiques, prenant en compte la nature et la complexité des socio-écosystèmes. FUTURE-SAHEL est donc parfaitement adapté au contexte actuel. Grâce à des collaborations multisectorielles et interdisciplinaires, incluant d’éminents partenaires académiques internationaux et des gestionnaires des ressources naturelles de la GMV, la proposition de recherche que nous présentons est spécifiquement élaborée pour (1) analyser la création de solutions de gestion pragmatique des ressources (réunir et générer), (2) fournir un système conceptuel d’aide à la décision au sein du projet de GMV (intégrer) et, (3) avec l’Agence Nationale de la Grande Muraille Verte Sénégalaise comme partenaire, traduire cette recherche en de multiples actions (utiliser).
Au-delà de ces objectifs pratiques, les possibilités pour faire progresser la connaissance fondamentale du fonctionnement du socio-écosystème sahélien sont sans limites, tant à l’échelle temporelle qu’à l’échelle spatiale. Le programme de recherche comprend 4 work-packages, individualisés et interdépendants. Dans WP1, une base de données permettra de compiler et de spatialiser les informations issues des nombreuses sources externes existantes, des recherches scientifiques (associées notamment à WP2, WP3 et WP4 entre autres), et des actions liées à l’implantation de la GMV. Nous pourrons ainsi saisir la richesse et la dynamique des socio-écosystèmes situés le long du tracé sénégalais de la GMV et améliorer la compréhension des relations complexes entre les paramètres biophysiques, sociaux et écologiques. WP2 cherche à maximiser la biodiversité végétale utilisée dans la construction de la GMV, en prenant en compte les préférences des populations locales. Ce WP2 permettra également d’analyser les mécanismes d’adaptation des arbres au stress climatique. WP3 contribuera à la mise en valeur du potentiel socio-économique d’une espèce-type des reforestations en zone sèche : Balanites aegyptiaca, un arbre résistant à la sécheresse et très utilisé par les populations locales. Afin d’atteindre ce but, l’étude fondamentale de la biologie reproductive et des déterminants génétiques de la qualité des fruits sera réalisée. WP4 permettra d’explorer les territoires sahéliens du passé (histoire de la reforestation), du présent (cartographie des services écosystémiques actuels le long de la GMV avec des données de WP1, 2 et 3) et de l’avenir (par des approches multisectorielles et participatives, i.e. workshop sur les scenarios de résilience et leur évaluation) afin de construire une théorie de la résilience et d’élaborer un plan conceptuel du processus de décision pour la GMV. Enfin, FUTURE-SAHEL représentera un modèle pour d’autres pays concernés par la GMV et plus généralement pour des initiatives de développement à grande échelle, comme exemple d’interface fonctionnelle entre recherche et développement, fortement encouragée au plus haut niveau politique, mais rarement mise en pratique.

Coordinateur : Madame Deborah Goffner (UMI 3189 Environnement, Santé, Sociétés)

Partenaires  : ANGMV Agence Nationale de la Grande Muraille Verte ; GEOLAB Laboratoire de Géographie Physique et Environnementale ; SRC Stockholm Resilience Centre ; CNRS UMI 3189 Environnement, Santé, Sociétés

Financement Aide de l’ANR : 282 816 euros

Présentation (ANR)

Page publiée le 15 avril 2017, mise à jour le 13 octobre 2017