Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Renforcement des capacités des femmes en micro-agriculture durable (Sénégal)

2015

Renforcement des capacités des femmes en micro-agriculture durable (Sénégal)

Sénégal

Titre : Renforcement des capacités des femmes en micro-agriculture durable (Sénégal)

Pays : Sénégal

Date  : 2015

Présentation
Le projet « Renforcement des capacités de femmes en micro agriculture durable » mis en œuvre par Sukhali en partenariat avec le Centre d’Ecoute et d’Encadrement pour un Développement Durable (www.ceedd.org) basé à Thiès au Sénégal, a permis à ses promoteurs de s’inscrire dans la continuité d’un programme pluriannuel amorcé en 2012 avec l’initiation de 360 femmes de la ville de Thiès aux techniques du microjardinage. Celles-ci consistent en la production dans des conditions biologiques, de plantes aromatiques et de légumes en milieu urbain. L’objectif à long terme de ce programme est de soutenir un groupe de 360 femmes dans la mise en place de six coopératives de production, de transformation et de commercialisation en agriculture urbaine, et de les accompagner jusqu’à l’atteinte de leur autonomie financière et managériale. L’évaluation finale du projet indique que ce projet a contribué de manière significative à l’objectif global en permettant le renforcement des capacités d’un groupe de 60 femmes parmi les 360, notamment dans la maitrise des techniques de fabrication des tables de support, des techniques de production, de transformation et de commercialisation. Parmi les résultats concrets, figurent le rapport argent/valeur qui est de 1,93 euro récolté pour 1 euro investi, l’augmentation importante de la productivité des microjardins de ces 60 femmes, l’amélioration de leur alimentation quotidienne par la disponibilité de légumes frais, et l’accroissement de leurs revenus par la vente des surplus dans leur état frais ou transformés. D’autres effets de ce projet ont trait à la santé : il s’agit de la qualité biologique et de la richesse nutritionnelle des légumes, et de la disponibilité dans ces microjardins, de plantes aromatiques réputés efficaces pour atténuer les crises d’asthme, l’hypertension, le diabète, les maladies des reins et du foie. Si plusieurs autres impacts non attendus sont apparus à la faveur de ce projet, les autorités locales se félicitent surtout de la contribution que microjardins peuvent apporter hors maisons, dans l’amélioration du cadre de vie urbain. Cet impact du projet les amène de plus en plus à proposer au CEEDD la gestion à travers l’implantation de microjardins, de certains espaces publics à l’abandon. Ainsi, en plus de renforcer les capacités de 60 femmes en micro jardinage, ce projet a représenté un véritable déclencheur pour le CEEDD et Sukhali. Les associations ont pu gagner considérablement en visibilité, se voir ouvrir l’accès à d’autres financements extérieurs et ainsi d’entrer dans une nouvelle phase d’approfondissement du programme.

Financement : 19 879€

Agence Micro Projets

RESOLIS

Page publiée le 18 juin 2017, mise à jour le 25 avril 2018