Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → « Solidarité Avec Les Enfants du Maghreb et du Mashreq » (SALEMM)

2012

« Solidarité Avec Les Enfants du Maghreb et du Mashreq » (SALEMM)

Afrique du Nord

Organisation Internationale pour les Migrations

Titre : « Solidarité Avec Les Enfants du Maghreb et du Mashreq » (SALEMM)

Pays/Régional : Afrique du Nord (Maroc, Egypte et Tunisie)

Localisation : le projet régional SALEMM est mis en oeuvre dans les provinces de Khouribga et Beni Mellal (Maroc), de Fayoum (Egypte) et au Grand Tunis (Tunisie) ainsi qu´en Italie - Turin et Milan - et en France - Marseille

Date : 30 mois (Décembre 2012-Juin 2015)

Présentation
Le présent projet vise à réduire la vulnérabilité des mineurs et des jeunes tunisiens face aux risques de la migration irrégulière et à renforcer leur intégration socio-économique et leur enracinement dans leur communauté, tout en leur proposant des alternatives concrètes et durables à la migration. Le projet régional SALEMM a pour objectif de renforcer les systèmes d’inclusion sociale, culturelle et économique dans 3 pays d’Afrique du Nord (le Maroc, l’Egypte et la Tunisie), afin de prévenir la migration irrégulière des enfants et des jeunes vers l’Europe et les informer des risques de cette démarche. Ainsi, le projet régional SALEMM est mis en oeuvre dans les provinces de Khouribga et Beni Mellal (Maroc), de Fayoum (Egypte) et au Grand Tunis (Tunisie) ainsi qu´en Italie - Turin et Milan - et en France - Marseille.

Objectifs
Plus spécifiquement, le projet propose de : * 1.Promouvoir une meilleure compréhension du phénomène migratoire des enfants et des jeunes tunisiens du Grand Tunis et de Sfax, afin de favoriser l’élaboration de stratégies adéquates au niveau local et au niveau national ; * 2.Réduire la vulnérabilité des enfants et des jeunes à risque de migration irrégulière à travers des mécanismes d’information et de sensibilisation ainsi que la mise en place d‘un système d’inclusion sociale de proximité en vue de créer des alternatives durables pour les jeunes. * 3.Soutenir l’échange et le dialogue Nord-Sud et Sud-Sud pour une meilleure coordination des mesures de prévention, d’accueil et de (ré)intégration des jeunes migrants.

Partenaires : ANOLF (Association Nationale Sans Frontières), Gouvernement tunisien, organisations de la société civile tunisienne Régions géographiques cibles : Tunisie (Grand Tunis et Sfax)

Mis en œuvre : Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) à Tunis et le FPMCI (Fondo Provinciale Milanese per la Cooperazione Internazionale)

Budget : Soutien financier de l’Union Européenne (80%) ainsi que d’autres organismes co-financeurs, dont le Gouvernement Suisse.

Organisation Internationale pour les Migrations (Tunisie)

Page publiée le 7 juin 2017, mise à jour le 4 août 2018