Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → START « Stabilisation des communautés à risque et renforcement de la gestion des migrations afin d’accompagner les transitions en Egypte, Tunisie et Libye »

2012

START « Stabilisation des communautés à risque et renforcement de la gestion des migrations afin d’accompagner les transitions en Egypte, Tunisie et Libye »

Afrique du Nord

Organisation Internationale pour les Migrations

Titre : START « Stabilisation des communautés à risque et renforcement de la gestion des migrations afin d’accompagner les transitions en Egypte, Tunisie et Libye »

Pays/Région : Afrique du Nord (Egypte, Tunisie et Libye)

Date : 2012

Présentation
Dans le cadre du projet, l’OIM apporte son soutien aux Gouvernements d’Égypte, Tunisie et Libye pour stabiliser des communautés à risque et renforcer la gestion des migrations afin d`établir les pré-conditions nécessaires pour une transition sans heurt et une reprise durable dans ces trois pays.
En Tunisie, L’OIM met en œuvre une série d’activités en appui aux efforts déployés par le Gouvernement en vue de stabiliser les communautés à risque, y compris celles touchées par un taux de chômage élevé et/ou pour lesquelles l’accueil des migrants rapatriés est difficile. En particulier, l’OIM accompagne le Gouvernement dans la mise en place de mesures spécifiques visant une gestion améliorée des différents aspects de la migration et une redynamisation du marché de l’emploi et ce, en focalisant sur les zones les plus affectées par le chômage et par la présence massive de migrants tunisiens de retour. Le Gouvernement tunisien estime que les évènements en Libye ont incité environ 82 000 travailleurs tunisiens migrants à rentrer chez eux. La plupart d’entre eux affirment être l’unique soutien de la famille.

Objectifs
Objectifs du projet en Tunisie :
Assistance aux flux migratoires réguliers, y compris la migration de travail, en particulier à travers la formation, la sélection et le placement temporaire de personnel qualifié en Libye selon les besoins du marché du travail des deux pays
Soutien des efforts du Gouvernement tunisien en vue de stabiliser les communautés à risque, y compris celles frappées par un taux de chômage élevé et/ou pour lesquelles l’accueil des migrants rapatriés est difficile. Une méthodologie participative sera appliquée dans les délégations les plus vulnérables des quatre gouvernorats identifiés comme prioritaires : El Kef, Kairouan, Jendouba et Siliana.
Promotion d’un système national de préparation et de réponse aux urgences axé sur la participation des principales institutions publiques et internationales. Des ateliers de formation ciblés seront organisés suivant les meilleures pratiques internationales pour assurer la mise en œuvre d’un système national de coordination efficace et efficient.
Renforcement des capacités des acteurs nationaux pour une meilleure gestion des flux migratoires, la gestion des frontières, l’identification des migrants vulnérables et le respect de leurs droits.

Mis en œuvre : Organisation Internationale pour les Migrations,

Financement : Union Européenne

Organisation Internationale pour les Migrations (Tunisie)

Page publiée le 7 juin 2017, mise à jour le 4 août 2018