Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Tunisie → Programme d’accompagnement à la médecine de proximité dans le gouvernorat de Kasserine

2013

Programme d’accompagnement à la médecine de proximité dans le gouvernorat de Kasserine

Tunisie

Titre : Programme d’accompagnement à la médecine de proximité dans le gouvernorat de Kasserine

Pays : Tunisie

Durée : Aug 2013 — Jul 2015

Contexte
Les évolutions politiques et économiques de la Tunisie remettent en cause l’accès aux soins et leur qualité. A ce titre, le gouvernorat de Kasserine figure parmi les régions les plus défavorisées et soulève de sérieux défis en termes de développement. La protection sociale des populations y est très limitée du fait d’un accès difficile aux médicaments et aux spécialistes. Ces difficultés sont aggravées par la désorganisation post révolutionnaire et les difficultés qui constituent des sources de tension. Les indicateurs témoignent de ces difficultés : si la mortalité maternelle et infantile a diminué en moyenne dans le pays, a Kasserine les chiffres restent les mêmes. Les circonscriptions concernées par le projet, El Ayoun et Hassi El Ferid, ne disposent pas d’hôpital de circonscription et ont difficilement accès aux soins du fait de leur configuration géographique. Aussi, les problèmes de santé prioritaires identifiés sont d’une part les maladies chroniques (diabète, HTA, maladies cardio-vasculaires avec de lourdes conséquences en matière d’insuffisance rénale), et d’autre part la santé sexuelle et reproductive dans sa globalité (suivis de grossesse, accouchement, planification familiale, IVG…).

Objectifs
L’objectif global de ce projet est d’améliorer la santé des populations rurales de Hassi El Ferid et El Ayoun et de faciliter l’accès de la population aux services SSR et infantiles.

Résultats attendus
Les résultats attendus sont :
* L’organisation et la qualité des soins sont optimisées au niveau des centres de santé de base : réaliser des missions de compagnonnage par des médecins généralistes et des sages-femmes dans les centres de santé de base, organiser deux ateliers annuels sur l’optimisation des soins dans les centres de santé de base, développer et favoriser la formation continue du personnel paramédical, former des médecins généralistes et des sages-femmes des deux circonscription à l’échographie, organiser des échanges de pratique entre les différents centres de santé de base, contribuer à la mise à niveau des équipements des centres de santé de base.
* La population jusqu’alors en marge du système de soins a accès aux services de santé grâce à une stratégie légère mobile intégrée : accompagner la stratégie légère mobile intégrée (services de santé sexuelle et reproductive, vaccination) et les sites et populations concernées, mobiliser les moyens techniques, humains et financiers pour rendre ce dispositif pérenne, tester et évaluer le dispositif et l’offre de soins rendus aux populations.
* La participation communautaire est recherchée et se développe : faciliter la mise en œuvre d’actions de mobilisation sociale en faveur de la santé par les animatrices, renforcer le rôle relais des établissements scolaires existant pour la promotion de la santé en général et sur la santé sexuelle et reproductive en particulier, réaliser une enquête de terrain sur la pertinence et l’adaptabilité des activités proposées.

Initié par : Santé Sud

Bénéficiaires : Groupes cibles : professionnels de santé (médecins, infirmier et sages-femmes en poste dans les structures de santé des deux circonscriptions) Bénéficiaires finaux : population générale des deux circonscriptions sanitaires identifiées, soit environ 40 000 personnes au total.

Présentation : JAMAITY

Page publiée le 20 juillet 2017, mise à jour le 5 avril 2018