Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Tchad → Garantir la sécurité alimentaire des paysans pauvres du Sahel

2016

Garantir la sécurité alimentaire des paysans pauvres du Sahel

Tchad

Titre : Garantir la sécurité alimentaire des paysans pauvres du Sahel

Pays : Tchad

Localisation : Tchad, Sahel

Numéro du projet : P160004

Date : Du 01.01.2016 au 31.12.2019

Contexte
La région du Sahel se caractérise par une pauvreté structurelle et une insécurité alimentaire chronique. Le changement climatique et des invasions de criquets rendent la production agricole difficile ; l’équipement technique, des semences améliorées et des connaissances adaptées font défaut. Le projet améliore la situation alimentaire de la population rurale. De nouvelles méthodes culturales et des informations sur l’élevage et le changement climatique sont transmises aux familles paysannes. La création de plates-formes permet à ces dernières de mieux se coordonner entre elles et leur donne davantage de poids dans les décisions politiques.

Objectif
Améliorer la sécurité alimentaire dans les communes rurales

Descriptif
Notre partenaire pour la mise en œuvre de ce projet, ACORD-Tchad (Association de Coopération en Recherche pour le Développement) est une organisation non gouvernementale africaine
ACORD encourage des mesures dopant la production agricole des petits paysans, et donc le revenu des ménages paysans, tout en maintenant la fertilité des sols. Des méthodes comme les communautés végétales de céréales et de légumineuses, la culture de plantes fixatrices d’azote ou la rotation des cultures sont transmises. L’élevage pratiqué par les petits paysans est soutenu par des activités ciblées visant à faire connaître des aspects importants de l’hygiène, de l’affouragement et de la santé pour l’élevage. ACORD promeut en outre des mesures de professionnalisation des paysans. Il s’agit plus précisément de mettre en place un système d’information leur permettant de mieux répondre à la demande du marché et de mieux commercialiser leurs produits. De plus, il convient de renforcer les compétences des coopératives mises en place lors des phases de projet antérieures. Le projet se centre à cet égard sur la possibilité de développer des mécanismes de financement aidant à une meilleure commercialisation des produits. Notre partenaire aide les producteurs à s’organiser et à se regrouper (à l’échelon régional et national) pour pouvoir lutter ensemble contre le problème de l’insécurité alimentaire. Pour ce faire, l’ONG crée des plates-formes de coordination régionales dont le travail est encadré par notre partenaire. Un appui au développement institutionnel est fourni pour accroître la visibilité et le positionnement des plates-formes afin qu’elles puissent contracter des alliances avec d’autres parties. Les bases d’une participation possible des productrices et producteurs aux débats nationaux sur la politique et les stratégies agropastorales sont ainsi posées. Le projet améliore de surcroît les infrastructures de production : des locaux d’entreposage des récoltes sont par exemple construits et des enclos facilitant la vaccination du bétail mis en place, tout comme des bassins d’irrigation.

Groupe cible : 250 000 paysans pauvres et 62 000 membres de groupes de producteurs et de femmes

Budget : 564 072 francs

Caritas Suisse

Page publiée le 11 juillet 2017, mise à jour le 6 avril 2018