Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Mobilisation des eaux de surface et renforcement des capacités de gestion intégrée des ressources en eau (Cap Vert)

2012

Mobilisation des eaux de surface et renforcement des capacités de gestion intégrée des ressources en eau (Cap Vert)

Cap Vert

Titre : Mobilisation des eaux de surface et renforcement des capacités de gestion intégrée des ressources en eau (Cap Vert)

Région / Pays : Cap Vert

Date : 2012 Durée totale de 22 mois à compter de la signature de l’accord de don

Contexte
Au Cap Vert, à l’exception de l’eau de mer dessalée, l’eau destinée aux divers usages provient essentiellement des ressources souterraines. Celles-ci sont alimentées par les précipitations concentrées pratiquement sur deux mois de l’année ; elles sont de l’ordre de 230 mm par an avec de fortes disparités selon les îles. On estime que seulement 13 % des eaux de pluie rechargent les aquifères, le reste s’écoule vers la mer ou s’évapore. La baisse de la pluviométrie alliée à une exploitation intensive des nappes a conduit à une salinisation progressive des eaux souterraines au niveau des zones côtières, affectant notablement les activités agricoles et la sécurité alimentaire. Le potentiel des eaux superficielles, estimé à 180 millions de m3 d’eau annuels, reste à ce jour pratiquement inexploité, et l’unique barrage existant au Cap Vert n’a été construit qu’en 2006 par le biais de la coopération chinoise. Face à cette situation et compte tenu des défis de développement économique du pays qui nécessitent notamment la mobilisation et l’utilisation rationnelle des ressources en eau, la réduction de la pression sur les ressources en eau souterraines devient indispensable. C’est pourquoi le Gouvernement du Cap Vert souhaite étudier les possibilités de retenir et valoriser une partie de l’eau qui ruisselle chaque année vers la mer par la construction de barrages de retenue.

Descriptif
Le projet visé à travers l’appui du financement de la FAE consiste principalement en la préparation d’au maximum cinq projets d’aménagements hydrauliques à buts multiples et au renforcement du cadre de leur viabilité durable. Il s’agit spécifiquement de : - réaliser une étude détaillée visant la mise en valeur des eaux superficielles avec des aménagements hydrauliques appropriés ; - proposer des options de valorisation des sites non retenus pour les études APD ; - renforcer les capacités nationales en matière de suivi des ressources en eau et de gestion et exploitation des aménagements hydro-agricoles ; - renforcer l’environnement juridique de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) par une revue de la loi sur l’eau et l’élaboration des textes d’application

Financement  : Le projet sera mis en œuvre par l’INGRH en étroite collaboration avec la DSER. Le coût total prévisionnel du projet est de 1 559 000 Euros Hors Taxes et son financement sera assuré par la FAE (90,44 %) et le Gouvernement du Cap vert (9,56 %). .

Facilité africaine de l’eau (FAE) / African Water Facility(AWF)

Page publiée le 30 mai 2017