Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2014 → Appui au renforcement de la résilience des ménages affectés par la crise alimentaire l’Est du pays (Tchad)

2014

Appui au renforcement de la résilience des ménages affectés par la crise alimentaire l’Est du pays (Tchad)

Tchad

Titre : Appui au renforcement de la résilience des ménages affectés par la crise alimentaire l’Est du pays (Tchad)

Pays : Tchad

Localisation : Région Wadi Fira, Biltine

Dates : Début : avril 2014 — Fin : novembre 2014

Descriptif
Les ménages les plus pauvres sont d’autant plus vulnérable à l’insécurité alimentaire et à toute variation des prix sur le marché durant la période de soudure pendant laquelle les récoltes précédentes sont épuisées et les nouvelles pas encore récoltées (de juin à octobre). Les ménages sont alors dépendants des produits du marché pour couvrir leurs besoins alimentaires et non-alimentaires.
Ce projet vise à contribuer au renforcement des capacités de résilience des ménages pauvres et très pauvres affectés par le déficit alimentaire de 2014 et les récentes crises récurrentes à l’Est du Tchad. Il vise à permettre aux ménages les plus vulnérables de couvrir leurs besoins alimentaires et non-alimentaires mais également de récupérer leurs moyens d’existence pour reprendre des activités génératrices de revenus (protection du bétail, vente de produits agricoles, petits commerce) et renforcer la résilience des ménages.

Objectifs
Objectif général : Contribuer au renforcement de la capacité des ménages pauvres et très pauvres à faire face aux conséquences du déficit alimentaire dû à la mauvaise campagne agro-pastorale 2013-2014 dans la région du Wadi Fira.
Objectif spécifique : Répondre aux besoins immédiats des ménages très pauvres et pauvres affectés par la crise alimentaire 2013-2014 dans le département de Biltine dans la région du Wadi Fira.

Activités
Résultat 1 : Améliorer de manière significative la sécurité alimentaire d’au moins 11 593 ménages pauvres et très pauvres (soit 84 913 personnes) affectés par le déficit de la campagne agricole 2013-2014. Mener une campagne d’information des autorités et de la population Cibler et établir des listes des bénéficiaires du projet. Réunions avec les chefs de villages, des représentantes des femmes et des ateliers communautaires pour former les représentants communautaires en charge de l’identification des bénéficiaires Distribuer des coupons/cash aux bénéficiaires : 5 distribution de 19000 FCFA (environ 29€) pour les ménages très pauvres et 3 pour les ménages pauvres sur 6 mois Distribuer des compléments alimentaires - fournis par le Programme Alimentaire Mondial - pour les enfants de 6-23 mois Effectuer un suivi de proximité, un monitoring post-distribution et une enquête socioéconomique
Résultat 2 : Mettre en place un mécanisme d’appui à la surveillance et au dépistage actif de la malnutrition aigüe globale afin de permettre l’orientation des cas vers les structures de prise en charge et de traitement de la malnutrition. Former les bénéficiaires aux bonnes pratiques en matière d’hygiène, d’assainissement et de nutrition Mettre en place au travers du suivi de proximité de CARE et des comités de sentinelles villageoises un système de dépistage et d’orientation des cas de malnutrition aigüe vers les structures de prise en charge thérapeutique (les services étatiques et l’ONG locale BASE) Renforcer et appuyer les groupes de femmes existants sur le thème des bonnes pratiques en nutrition par l’organisation de sessions et formations au sein des villages pour les femmes non-bénéficiaires des distributions monétaires (échanges de recettes, bonne pratique hygiène, ...)

Bénéficiaires : 84 913 personnes (soit environ 11 593 ménages)

Financement  : Aide humanitaire de l’Union européenne (ECHO)

Budget : 1 900 000 €

Fiche projet : CARE France

Page publiée le 29 mai 2017