Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Madagascar → Sécurité alimentaire dans le Sud-Ouest de Madagascar

2013

Sécurité alimentaire dans le Sud-Ouest de Madagascar

Madagascar

Titre : Sécurité alimentaire dans le Sud-Ouest de Madagascar

Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de 2500 familles d’agropasteurs par une gestion durable des parcours, l’accès sécurisé à l’eau, l’agro-écologie et l’introduction de cultures à haut pouvoir nutritionnel

Pays : Madagascar

Dates : 2013 durée de 4 ans

Contexte
Le Sud de Madagascar est une zone aride, soumise à un régime de pluies rares et aléatoires. Les communautés y vivant sont composées essentiellement d’agropasteurs. Le Plateau Mahafaly, zone de l’intervention, est un des endroits de Madagascar les plus impactés par le changement climatique : les pluies sont plus irrégulières, les périodes de sécheresse plus longues. L’équilibre de la production des familles paysannes de la zone a été bouleversé par ces aléas. La zone est également touchée par la montée du banditisme tourné vers le vol de troupeaux de zébus.

Descriptif
Dans ce contexte, AVSF et son partenaire, l’organisation paysanne régionale « Maison des Paysans » accompagne la diversification des productions agricoles, le développement de modes de cultures agroécologiques et la mise en place d’un réseau de proximité d’auxiliaires de santé animale qui permettra aux paysans de mieux valoriser le petit élevage dans leur exploitation.
En lien avec les vétérinaires privés de la zone et les services de l’Etat dédiés à la santé animale, des auxiliaires communautaires de santé animale sont sélectionnés, formés et accompagnés de façon à ce qu’ils puissent développer un service de santé animale de proximité et de qualité. D’autre part, en s’appuyant sur un réseau de paysans pilotes et de petites organisations paysannes, l’équipe du projet accompagne des essais de techniques agricoles améliorées visant à l’intensification agroécologique des productions. Une technique permettant de multiplier les boutures d’igname est diffusée, des associations culturales (céréales légumineuses) et des parcelles agroforestières sont testées par les paysans pilotes. Ceux-ci participent ensuite à la vulgarisation de ces techniques dans leurs communautés, utilisant leur parcelle pour montrer les bénéfices des techniques améliorées aux autres paysans de la zone.
Un travail particulier est également réalisé autour de l’accès à l’eau, les points d’eau étant très éloignés les uns des autres sur le Plateau Mahafaly. Les communautés sont accompagnées pour la réalisation et la gestion de petites infrastructures destinées à retenir l’eau (barrages, impluviums, …). La micro-irrigation goutte-à-goutte est proposée de façon à optimiser l’utilisation de l’eau autour de ces petites infrastructures.
Enfin, l’alimentation animale et la gestion des pâturages étant un enjeu fort pour les éleveurs, des concertations sont animées entre utilisateurs des ressources de façon à ce que le partage et la gestion durable des ressources naturelles soient pensés collectivement.

Partenaires : En partenariat avec les communautés villageoises, les autorités locales, les services déconcentrés de l’Etat et la Maison des Paysans de Tuléar

Soutien  : Financement de l’Union Européenne et de la ville d’Annecy.

Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF)

Page publiée le 13 juillet 2017, mise à jour le 16 avril 2018