Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1998 → COMPORTEMENT COMPARE DE JEUNES PLANTS DE 3 PROVENANCES ALGERIENNES DE PIN D’ALEP (PINUS HALEPENSIS MILL.) CULTIVES EN CONDITIONS HYDRIQUES LIMITANTES ET NON LIMITANTES : CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT, COMPOSITION GLUCIDIQUE ET MACROMINERALE

Université de Nancy 1 (1998)

COMPORTEMENT COMPARE DE JEUNES PLANTS DE 3 PROVENANCES ALGERIENNES DE PIN D’ALEP (PINUS HALEPENSIS MILL.) CULTIVES EN CONDITIONS HYDRIQUES LIMITANTES ET NON LIMITANTES : CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT, COMPOSITION GLUCIDIQUE ET MACROMINERALE

CHABA, BACHIR

Titre : COMPORTEMENT COMPARE DE JEUNES PLANTS DE 3 PROVENANCES ALGERIENNES DE PIN D’ALEP (PINUS HALEPENSIS MILL.) CULTIVES EN CONDITIONS HYDRIQUES LIMITANTES ET NON LIMITANTES : CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT, COMPOSITION GLUCIDIQUE ET MACROMINERALE

COMPARATIVE BEHAVIOUR OF 3 ALGERIAN ALEPPO PINE (PINUS HALEPENSIS MILL.) PROVENANCES SEEDLINGS GROWN UNDER LIMITED OR NON LIMITED WATER CONDITIONS : GROWTH AND DEVELOPMENT, CARBOHYDRATE AND MACROMINERAL COMPOSITION

Auteur : CHABA, BACHIR.

Université de soutenance : Unniversité Nancy 1

Grade : Doctorat : SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES, PSYCHOLOGIE : Nancy 1 : 1998

Résumé
Des semis de 3 provenances algériennes de pin d’Alep appartenant à trois variantes bioclimatiques : semi-aride continentale (Djelfa), subhumide littorale (Bainem) et semi-aride littorale (Ténès) ont été cultivés pendant 6 mois en minirhizotrons, en condition hydrique non limitante et en conditions hydriques limitantes induisant un potentiel de base maximum de -1,2mpa. L¤analyse des résultats montre que : - les 3 provenances présentent un modèle de développement proche, aussi bien en condition hydrique non limitante (faible croissance aérienne, pivot à croissance rapide, système racinaire latéral superficiel) qu’en conditions hydriques limitantes (augmentation de la biomasse, ébauches d’auxiblastes, stimulation de l’appareil racinaire latéral). Les faibles différences entre provenances peuvent être en partie, liées à leur origine géographique. - ces provenances diffèrent dans l’organisation de leurs fractions glucidique et macro minérale. Ainsi, chez Djelfa, les glucides accumulés sous forme insoluble sont libérés, sous forme soluble, probablement par hydrolyse, lorsque les conditions hydriques deviennent limitantes. En revanche, chez les deux autres provenances, les glucides se trouvent sous forme soluble, immédiatement disponibles pour des réponses trophiques et/ou osmotiques. Concernant le contenu minéral des plants, les dosages montrent, en condition hydrique non limitante, une prédominance des ions K+, Nh4+ et Cl- chez les 3 provenances. En conditions hydriques limitantes, les variations enregistrées supposent l’implication de certains ions dans la mise en place de mécanismes d’ajustements osmotiques. En conclusion, ces résultats montrent bien que fortement proches dans leur modèle de croissance, ces 3 provenances montrent des caractéristiques nutritionnelles différentes supposant des stratégies différentes dans la gestion de leur contenu glucidique et macro minéral aussi bien en condition hydrique non limitante qu’en conditions hydriques limitantes

Mots clés : PINUS HALEPENSIS/NS - PROVENANCE FORESTIERE - COMPARAISON INTRASPECIFIQUE - PLANT SEMIS - REGIME HYDRIQUE - MINIRHIZOTRON - CROISSANCE - RESISTANCE SECHERESSE - ETAT NUTRITIONNEL - GLUCIDE - MACROELEMENT - OSMOREGULATION - ION MINERAL - ALGERIE - CLIMAT SEMI ARIDE - PINUS HALEPENSIS - FOREST TREE PROVENANCE - INTRASPECIFIC COMPARISON - SEEDLINGS - WATER REGIME - MINIRHIZOTRON - GROWTH - DROUGHT RESISTANCE - NUTRITIONAL STATUS - CARBOHYDRATE - MACRONUTRIENT(MINERAL) - OSMOREGULATION - INORGANIC ION - ALGERIA - SEMI ARID CLIMATE

Présentation (SUDOC-ABES)

Présentation (PETALE)

Page publiée le 3 juin 2008, mise à jour le 28 juillet 2017