Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1997 → Politique des prix agricoles et systèmes de production en zone semi-aride : le cas de la céréaliculture algérienne

Université de Montpellier 1 (1997)

Politique des prix agricoles et systèmes de production en zone semi-aride : le cas de la céréaliculture algérienne

Kheffache, Youcef

Titre : Politique des prix agricoles et systèmes de production en zone semi-aride : le cas de la céréaliculture algérienne

Agricultural prices policy and production systems in dry zone : the case of algerian cerealiculture

Auteur : Kheffache, Youcef.

Université de soutenance : Université de Montpellier 1

Grade : Doctorat : Sciences économiques : Montpellier 1 : 1997

Résumé
L’objet de cette recherche est d’estimer l’impact des politiques de prix sur les systèmes de production agricoles dans les hauts plateaux semi-arides algériens. Deux périodes sont étudiées, celle de la planification impérative allant de l’indépendance au début des années 1980 puis la suivante qui a abouti au programme d’ajustement structurel agricole (PASA) en 1994. Trois travaux complémentaires nous ont permis de mesurer l’impact des prix ; le calcul des budgets de cultures et d’élevage sur un cycle climatique, l’application d’un programme linéaire à des exploitations statistiques moyennes et enfin l’analyse de comportement des exploitations agricoles a¤¤ partir de données d’enquêtes. Les systèmes de production agricoles dans les hauts plateaux sont restés fondamentalement extensifs, à base de céréales, jachère, élevage ovin, même si avec la vérité des prix une minorité d’exploitations agricoles a amélioré les itinéraires techniques et augmenté l’intensité culturale. La contrainte climatique s’avère trop importante pour espérer l’intensification céréalière à grande échelle sans un apport d’eau artificiel pour une irrigation d’appoint d’autant plus que les prix relatifs sont demeurés en faveur de la viande. Au total, la priorité accordée aux céréales par les politiques agricoles successives, n’a pas engendré l’amélioration de la productivité de la céréaliculture des hauts plateaux ; elle a par contre empêché le développement agricole des autres zones mieux dotées en eaux

Mots clés : Politique des prix — Algérie — Industrie céréalière — Industrie alimentaire — Production — Gestion

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 4 juin 2008, mise à jour le 13 juillet 2017