Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1998 → ANALYSE ECOPHYSIOLOGIQUE DE LA REPONSE DE VARIETES DE COTONNIER AU DEFICIT HYDRIQUE

ENSA MONTPELLIER (1998)

ANALYSE ECOPHYSIOLOGIQUE DE LA REPONSE DE VARIETES DE COTONNIER AU DEFICIT HYDRIQUE

LACAPE, MARC JEAN

Titre : ANALYSE ECOPHYSIOLOGIQUE DE LA REPONSE DE VARIETES DE COTONNIER AU DEFICIT HYDRIQUE

ECOPHYSIOLOGICAL STUDY OF THE RESPONSE OF COTTON CULTIVARS TO WATER DEFICIT

Auteur : LACAPE, MARC JEAN

Etablissement de soutenance : ENSA MONTPELLIER

Grade : Doctorat : SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES, PSYCHOLOGIE : ENSA MONTPELLIER : 1998

Résumé
DIFFERENTS CADRES D’ANALYSE DE LA REPONSE DE VARIETES AU DEFICIT HYDRIQUE ONT ETE ADAPTES AU COTONNIER. TROIS ESSAIS CONDUITS AU CENTRE D’ETUDES REGIONAL POUR L’AMELIORATION DE L’ADAPTATION A LA SECHERESSE (CERAAS) AU SENEGAL ONT COMPARE 5 VARIETES (GOSSYPIUM HIRSUTUM L.) SOUS DIFFERENTS REGIMES D’IRRIGATION APRES LA FLORAISON DANS LES CONDITIONS DU CHAMP. LE NIVEAU DE DEFICIT HYDRIQUE DU SOL EST QUANTIFIE PAR LA VARIABLE FTSW, FRACTION D’EAU TRANSPIRABLE DU SOL. MALGRE D’IMPORTANTES DIFFERENCES D’ETAT HYDRIQUE DU SOL ENTRE ANNEES ET REGIMES D’IRRIGATION, LA VARIABLE FTSW, QUI A ETE RELIEE AU POTENTIEL HYDRIQUE FOLIAIRE DE BASE MESURE LE MEME JOUR, A OFFERT UN CADRE D’INTERPRETATION AUX VARIATIONS DES VARIABLES D’ETAT HYDRIQUE DE LA PLANTE. TOUTES LES COMPOSANTES DU LAI SONT SENSIBLES A UN DEFICIT HYDRIQUE DU SOL, MAIS SON EVOLUTION AU COURS DU CYCLE EST LA MEME POUR LES 5 VARIETES. LE NIVEAU DE RENDEMENT MOYEN (3 ANNEES 2 REGIMES HYDRIQUES) A ETE RELIE A LA FOIS AU NIVEAU MOYEN DE FTSW PENDANT LA PERIODE DE FLORAISON, ET A LA DUREE DE CETTE PERIODE. LES CONDITIONS DE DEFICIT HYDRIQUE POSTFLORAL ONT PROVOQUE UNE REDUCTION A LA FOIS DU POIDS DE COTON PAR CAPSULE (PMC) ET DU NOMBRE DE CAPSULES RECOLTEES. DES DIFFERENCES SIGNIFICATIVES ENTRE LES VARIETES ONT ETE TROUVEES POUR LE PMC, LA DUREE DE FLORAISON UTILE ET LE TAUX D’ABSCISSION. DES 2 TERMES DU MODELE D’ANALYSE DU RENDEMENT, BIOMASSE AERIENNE TOTALE ET INDICE DE RECOLTE, LE PREMIER A PERMIS PLUTOT D’EXPLIQUER LES VARIATIONS DE RENDEMENT ENTRE ANNEES ET ENTRE REGIMES HYDRIQUES, TANDIS QUE L’INDICE DE RECOLTE A PERMIS PLUTOT D’EXPLIQUER LES DIFFERENCES ENTRE VARIETES. LES DIFFERENTS CADRES D’ANALYSE DU RENDEMENT ONT PERMIS D’INTERPRETER LA REPONSE DE DIFFERENTES VARIETES A DES CONDITIONS VARIEES D’ALIMENTATION HYDRIQUE. L’INDICE DE RECOLTE ET LA DUREE DE FLORAISON SONT LES VARIABLES EXPLICATIVES DU RENDEMENT EN CONDITIONS SECHES POUR LESQUELLES UNE VARIABILITE GENETIQUE A ETE MISE EN EVIDENCE.

Mots clés :
ECOPHYSIOLOGIE - GOSSYPIUM HIRSUTUM - NS - DEFICIT HYDRIQUE - SECHERESSE - SENEGAL - COMPOSANTE RENDEMENT - VARIABILITE GENETIQUE
ECOPHYSIOLOGY - GOSSYPIUM HIRSUTUM - NS - WATER DEFICIT - DROUGHT - SENEGAL - YIELD COMPONENT - GENETIC VARIABILITY

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 4 juin 2008, mise à jour le 29 juillet 2017