Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1997 → REGULATION DES ECHANGES HYDRIQUES DE JEUNES PLANTS DE DIFFERENTES ESPECES FORESTIERES FEUILLUES ET RESINEUSES : EFFETS DE LA CONTRAINTE HYDRIQUE, ROLE DU SUBSTRAT ET IMPLICATION DE SIGNAUX D’ORIGINE RACINAIRE DANS LA REGULATION STOMATIQUE

Université de Nancy 1 (1997)

REGULATION DES ECHANGES HYDRIQUES DE JEUNES PLANTS DE DIFFERENTES ESPECES FORESTIERES FEUILLUES ET RESINEUSES : EFFETS DE LA CONTRAINTE HYDRIQUE, ROLE DU SUBSTRAT ET IMPLICATION DE SIGNAUX D’ORIGINE RACINAIRE DANS LA REGULATION STOMATIQUE

FORT, CHRISTINE

Titre : REGULATION DES ECHANGES HYDRIQUES DE JEUNES PLANTS DE DIFFERENTES ESPECES FORESTIERES FEUILLUES ET RESINEUSES : EFFETS DE LA CONTRAINTE HYDRIQUE, ROLE DU SUBSTRAT ET IMPLICATION DE SIGNAUX D’ORIGINE RACINAIRE DANS LA REGULATION STOMATIQUE

REGULATION OF WATER RELATIONS OF YOUNG SEEDLINGS OF BROADLEAVES AND CONIFEROUS SPECIES : EFFECTS OF WATER STRESS, ROLE OF THE SUBSTRATE AND IMPLICATION OF ROOT SIGNALLING IN THE STOMATAL REGULATION

Auteur : FORT, CHRISTINE.

Université de soutenance : Université de Nancy 1

Grade : Doctorat SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES, PSYCHOLOGIE : Nancy 1 : 1997

Résumé
Ce travail avait pour premier objectif d’analyser la croissance et les relations hydriques de trois espèces forestières (Quercus petraea, Pinus pinaster et Betula pendula) en liaison avec la nature du substrat, en conditions hydriques optimales comme limitantes. De nettes différences entre espèces ont été obtenues. En l’absence de contraintes hydriques, le bouleau a présenté la plus grande plasticité quant à la nature du substrat. Il s’est également caractérisé par des niveaux de conductance stomatique et de conductance hydraulique plus élevés que les deux autres espèces. Sa régulation stomatique en conditions de sécheresse a été tardive et n’a été mise en évidence que pour des humidités volumiques du sol très faibles (3 %). En parallèle, une forte abscission foliaire a été observée. Aucune interaction liée à la nature même du substrat n’a pu être individualisée. Un deuxième objectif était de tester, en conditions de sécheresse édaphique, l’implication de l’acide abscissique (ABA) racinaire dans la régulation de la conductance stomatique. L’existence d’un tel signal, basée sur l’ABA racinaire seul, n’a pu être confirmé, et ce, dans le cas de trois espèces forestières (Quercus robur, Pinus pinaster et Betula pendula). Les mécanismes de régulation stomatique sont certainement plus complexes et mettent probablement en jeu un double mécanisme, à la fois racinaire et foliaire.

Mots clés : REGULATION - ECHANGE HYDRIQUE - STADE JUVENILE PLANTE - SUBSTRAT - RACINE - CONDUCTANCE STOMATIQUE - RELATION SOL PLANTE - INTERFACE AIR SOL - QUERCUS PETRAEA - PINUS PINASTER - BETULA PENDULA - FORET - SECHERESSE - ABSCISSIQUE ACIDE - CONDUCTIVITE HYDRAULIQUE - COMPARAISON INTERSPECIFIQUE

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 4 juin 2008, mise à jour le 13 juillet 2017