Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1996 → VARIABILITE DE LA REPONSE A LA CONTRAINTE HYDRIQUE CHEZ LE MAIS (ZEA MAYS L.) APPRECIEE PAR ELECTROPHORESE BIDIMENSIONNELLE DES PROTEINES

Université de Paris 11 (1996)

VARIABILITE DE LA REPONSE A LA CONTRAINTE HYDRIQUE CHEZ LE MAIS (ZEA MAYS L.) APPRECIEE PAR ELECTROPHORESE BIDIMENSIONNELLE DES PROTEINES

GAZEAU, PASCALE

Titre : VARIABILITE DE LA REPONSE A LA CONTRAINTE HYDRIQUE CHEZ LE MAIS (ZEA MAYS L.) APPRECIEE PAR ELECTROPHORESE BIDIMENSIONNELLE DES PROTEINES

VARIABILITY IN THE RESPONSE TO DROUGHT STRESS IN MAIZE (ZEA MAYS L.) REVEALED BY PROTEIN TWO-DIMENSIONAL ELECTROPHORESIS

Auteur : GAZEAU, PASCALE

Université de soutenance : Paris 11

Grade : Doctorat : SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES, PSYCHOLOGIE : Paris 11 : 1996

Résumé
LE BUT DE CETTE ETUDE ETAIT LA DETECTION DE PROTEINES DONT LA QUANTITE POUVAIT INFLUENCER LA REPONSE DU MAIS A LA SECHERESSE. LES RECHERCHES ONT ESSENTIELLEMENT PORTE SUR DES PLANTES AGEES D’ENVIRON 3 SEMAINES, AU STADE DE L’EMERGENCE DE LA FEUILLE 5, SOUMISES A LA CONTRAINTE HYDRIQUE PAR ARRET D’ARROSAGE DURANT 10 JOURS. LES PROTEINES DE LA PARTIE ETIOLEE DE LA DERNIERE FEUILLE ENCORE ENGAINEE ONT ETE ETUDIEES PAR ELECTROPHORESE BIDIMENSIONNELLE (EBD). DANS UN PREMIER TEMPS, DES PLANTES TEMOINS ET STRESSEES DE DEUX LIGNEES (IO ET LC) ET DE LEUR HYBRIDE ONT ETE COMPAREES : AU TOTAL, 74 PROTEINES ETAIENT AFFECTEES PAR LE STRESS HYDRIQUE. PARMI CES PROTEINES, 50 ETAIENT INDUITES PAR LA CONTRAINTE : ELLES ETAIENT PRESENTES UNIQUEMENT DANS LES PLANTES STRESSEES, OU EN PLUS GRANDE QUANTITE CHEZ CES DERNIERES. POUR 29 PROTEINES PARMI LES 74, LA REPONSE DES GENOTYPES ETAIT DIFFERENTE : SOIT LA PROTEINE ETAIT SPECIFIQUE D’UNE LIGNEE PARENTALE, SOIT UN EFFET GENOTYPE ETAIT MIS EN EVIDENCE EN PLUS DE L’EFFET TRAITEMENT, SOIT UNE INTERACTION GENOTYPE X TRAITEMENT ETAIT DETECTEE. PAR LA SUITE, DES LIGNEES RECOMBINANTES ISSUES DU CROISEMENT ENTRE IO ET LC ONT ETE ETUDIEES. UNE RECHERCHE DE PQL (PROTEIN QUANTITY LOCI) A ETE ENTREPRISE POUR LES PROTEINES AFFECTEES PAR LE STRESS HYDRIQUE DANS LES LIGNEES PARENTALES, A L’AIDE DES LIGNEES RECOMBINANTES. QUATRE VINGT DOUZE PQL ONT ETE CARTOGRAPHIES POUR 47 PROTEINES. SUR LES PLANTES ANALYSEES EN EBD, DES CARACTERES MORPHOLOGIQUES GENERAUX (HAUTEUR, NOMBRE DE FEUILLES, NOMBRE DE LIGULES) DES CARACTERISTIQUES FOLIAIRES (ENROULEMENT, FLETRISSEMENT, NOMBRE DE FEUILLES SECHES, NOMBRE DE FEUILLES CHLOROPHYLIENNES) ET DES CARACTERES PHYSIOLOGIQUES ONT ETE MESURES. UNE EXPERIENCE DE SURVIE, CONSISTANT A ASSECHER LES PLANTES JUSQU’A CE QUE LA MOITIE D’ENTRE ELLES SOIENT MORTES, PUIS A REPRENDRE L’IRRIGATION, A ETE REALISEE EN SERRE. APRES REARROSAGE, LE NOMBRE DE FEUILLES VERTES, L’ASPECT DES PLANTES ET LE NOMBRE DE PLANTES MORTES ONT ETE NOTES. POUR TOUS CES CARACTERES, DES QTL ONT ETE RECHERCHES. PAR AILLEURS, DES QTL DE CARACTERES AGRONOMIQUES, MORPHOLOGIQUES ET PHYSIOLOGIQUES, MESURES EN CHAMPS ET EN SERRE SUR DES PLANTES EGALEMENT PRIVEES D’IRRIGATION, AVAIENT ETE CARTOGRAPHIES PAR D’AUTRES EQUIPES. L’ETUDE DES COLOCALISATIONS ENTRE LES PQL ET LES QTL DES DIFFERENTS CARACTERES, ASSOCIEE A CELLE DES CORRELATIONS A PERMIS DE METTRE EN EVIDENCE UNE DIZAINE DE PROTEINES DONT LA QUANTITE AURAIT UNE INFLUENCE SUR CERTAINS DE CES CARACTERES. EN PARTICULIER, UNE PROTEINE AYANT UNE HOMOLOGIE DE SEQUENCE AVEC UNE ABA/STRESS/RIPENING, INDUITE SPECIFIQUEMENT CHEZ LE PARENT IO, POURRAIT ETRE IMPLIQUEE DANS LES MECANISMES DE SENESCENCE FOLIAIRE. LE GENE DE STRUCTURE CODANT POUR CETTE PROTEINE A ETE CARTOGRAPHIE : IL REGULE SA QUANTITE

Mots clés
ZEA MAYS - STRESS HYDRIQUE - DEFICIT HYDRIQUE - RESISTANCE SECHERESSE - PROTEINE - ELECTROPHORESE BIDIMENSIONNELLE - STADE JUVENILE PLANTE - ETUDE EN SERRE - LIGNEE PLANTE - GENOTYPE - INTERACTION GENOTYPE ENVIRONNEMENT - LOCUS - EXPRESSION GENIQUE - LOCUS QUANTITATIF
ZEA MAYS - WATER STRESS - WATER DEFICIT - DROUGHT RESISTANCE - PROTEINS - TWO DIMENSIONAL ELECTROPHORESIS - PLANT JUVENILE GROWTH STAGE - GREENHOUSE STUDY - LINE (PLANT) - GENOTYPE - GENOTYPE ENVIRONMENT INTERACTION - LOCUS - GENE EXPRESSION - QUANTITATIVE TRAIT LOCI

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 4 juin 2008, mise à jour le 18 juin 2018