Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1996 → GESTION DES RESSOURCES NATURELLES RENOUVELABLES ET CONSERVATION DES ECOSYSTEMES AU SAHEL : LE FONCIER-ENVIRONNEMENT

Université de Paris 1 (1996)

GESTION DES RESSOURCES NATURELLES RENOUVELABLES ET CONSERVATION DES ECOSYSTEMES AU SAHEL : LE FONCIER-ENVIRONNEMENT

Barrière, Olivier

Titre : GESTION DES RESSOURCES NATURELLES RENOUVELABLES ET CONSERVATION DES ECOSYSTEMES AU SAHEL : LE FONCIER-ENVIRONNEMENT

NATURAL RENEWED RESOURCES MANAGEMENT AND ECOSYSTEM CONSERVATION IN SAHEL : THE LAND TENURE-ENVIRONMENT

Auteur : Barrière, Olivier.

Université de soutenance : Paris 1

Grade : Doctorat : DROIT PUBLIC : Paris 1 : 1996

Résumé
L’OBJECTIF DE L’ETUDE S’INSCRIT DANS LA RECHERCHE D’UNE COVIABILITE ENTRE LES HOMMES ET LES ECOSYSTEMES, AU SEIN D’UN CONTEXTE SAHELIEN DONT LES DONNEES ENVIRONNEMENTALES, SOCIO-ECONOMIQUES ET POLITIQUES SE SONT PROFONDEMENT TRANSFORMEES DEPUIS AU MOINS VINGT ANS. UNE APPROCHE REPOSANT SUR L’ETUDE ANTHROPO-JURIDIQUE DES DIFFERENTS SYSTEMES D’EXPLOITATION ET DE LEURS INTERACTIONS PERMET DE DEMONTRER L’IMBRICATION FONDAMENTALE DU FONDS (DEFINI COMME SUBSTRAT, SUPPORT DES ELEMENTS BIOTIQUES ET DES PROCESSUS ECOLOGIQUES) ET DE L’ENVIRONNEMENT (CONSTITUE NOTAMMENT DES RESSOURCES RENOUVELABLES, EN TANT QU’ENJEU DE RELATIONS DE POUVOIRS). CETTE DEMARCHE EN DROIT DE L’ENVIRONNEMENT SE FONDE SUR UNE APPROCHE METHODOLOGIQUE PRENANT EN COMPTE TROIS ECHELLES D’OBSERVATION : LE TERROIR VILLAGEOIS, LA PROVINCE ET LA REGION. CONSTITUANT LE BINOME ESPACE-RESSOURCE COMME UNITE D’OBSERVATION ET COMME CONCEPT OPERATOIRE A TOUTES LES ECHELLES, ELLE EXPLORE LA RELATION HOMME-MILIEU EN DECORTIQUANT L’ARMATURE FONCIERE DE CHACUN DES SYSTEMES D’EXPLOITATION PRIS ISOLEMENT ET EN INTERACTION AVEC LES AUTRES. LE BUT VISE EST DE PENSER LES PRINCIPES D’UN DROIT CONSIDERANT L’ENSEMBLE DES INTERACTIONS QUI PESENT SUR LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS, SUR LEUR DECISION ET LEUR ACTION EN MATIERE DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES ET QUI INTEGRE LA NECESSITE DE LA COVIABILITE A LONG TERME DE LA BIODIVERSITE ET DE LA DIVERSITE CULTURELLE. CE DROIT DEVRAIT CONSTITUER UN LEVIER DE CHANGEMENT ET PERMETTRE DE PASSER DE LA SITUATION CONFLICTUELLE ET DESORGANISEE QUE L’ANALYSE DES STRUCTURES SOCIALES MONTRE, A UNE SITUATION JURIDIQUE OU LA MARGE DE LIBERTE DES ACTEURS SOCIAUX ET LEURS PARTS DE RESPONSABILITE RESPECTIVES SONT CLARIFIEES, EN FONCTION DES DROITS QU’ILS ONT SUR LES ESPACES-RESSOURCES ET DANS LESQUELS ILS DOIVENT ETRE, PAR AILLEURS, SECURISES.

Mots clés : URBANISME ET AMENAGEMENT ; DEVELOPPEMENT ET COOPERATION - PROPRIETE FONCIERE AFRIQUE NOIRE - DESERTIFICATION LUTTE CONTRE SAHEL - ENVIRONNEMENT DROIT SAHEL - CONSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES - SAHEL

Présentation (SUDOC-ABES)

Version intégrale

Page publiée le 5 juin 2008, mise à jour le 17 janvier 2017