Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1998 → SUIVI DE L’ETAT HYDRIQUE PAR TELEDETECTION SPACIALE DANS DEUX REGIONS AGRICOLES (CHAOUIA ET DOUKKALA) AU MAROC

Université de Paris 7 (1998)

SUIVI DE L’ETAT HYDRIQUE PAR TELEDETECTION SPACIALE DANS DEUX REGIONS AGRICOLES (CHAOUIA ET DOUKKALA) AU MAROC

OUTALHA, SAMIR

Titre : SUIVI DE L’ETAT HYDRIQUE PAR TELEDETECTION SPACIALE DANS DEUX REGIONS AGRICOLES (CHAOUIA ET DOUKKALA) AU MAROC

Auteur : OUTALHA, SAMIR

Université de soutenance : Université Paris 7

Grade : Doctorat : SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES. PSYCHOLOGIE : 1998

Résumé
NOTRE TRAVAIL PRESENTE LE SUIVI DE L’ETAT HYDRIQUE DE SURFACE DES SOLS PENDANT UNE PERIODE DE 4 MOIS SUR DEUX REGIONS AGRICOLES DU MAROC : CHAOUIA ET DOUKKALA, EN UTILISANT L’IMAGERIE AVHRR/NOAA. LES DEUX METHODES TESTEES SONT BASEES SUR LA SIMULATION DES BILANS HYDRIQUE ET ENERGETIQUE DE LA SURFACE A L’AIDE D’UN MODELE DECRIVANT LES TRANSFERTS ENTRE LE SOL, LA VEGETATION ET L’ATMOSPHERE (MODELE SVATCETP). LA PREMIERE PARTIE DU DOCUMENT PRESENTE LES AMELIORATIONS APPORTEES AU MODELE AU NIVEAU DE LA REPRESENTATION DES ECHANGES AERODYNAMIQUES. TROIS NOUVELLES MODELISATIONS DE CONDUCTANCES AERODYNAMIQUES ONT ETE INTRODUITES DANS LE SVATCETP (LES MODELES DE COWAN (1968), CHOUDHURY ET MONTEITH (1988) ET HUNTINGFORD ET AL. (1994), ET ONT ETE TESTEES SUR UNE BASE DE DONNEES COMPORTANT A LA FOIS DES MESURES DE FLUX ET DE TEMPERATURE RADIATIVE (EXPERIENCE SOJA-AVIGNON90). LES RESULTATS DE CES COMPARAISONS NOUS ONT AMENE A CONSERVER LES PARAMETRISATIONS DE HUNTINGFORD ET AL. (1994) DANS LE SVATCETP. LE MODELE A ETE ENSUITE UTILISE POUR L’ESTIMATION DE L’ETAT HYDRIQUE DE SURFACE DU SOL PAR LE BIAIS DE DEUX DIFFERENTES TECHNIQUES. LA PREMIERE METHODE DITE DU TRAPEZE, PERMET DE REPRESENTER GRAPHIQUEMENT LES VARIATIONS TEMPORELLES DE LA TEMPERATURE DE SURFACE ET DE LA COUVERTURE VEGETALE ET DE LES INTERPRETER EN TERMES D’HUMIDITE DE SURFACE DU SOL. LA SECONDE METHODE DITE D’INVERSION, CONSISTE A TROUVER LES COUPLES (HUMIDITE DE SURFACE, HUMIDITE RACINAIRE) SOLUTIONS DE L’INVERSION, C’EST-A-DIRE POUR LESQUELS LA TEMPERATURE DE SURFACE SIMULEE EST EGALE A CELLE MESUREE PAR LE SATELLITE A L’HEURE DE L’OBSERVATION. LES RESULTATS DE L’APPLICATION DE CES DEUX METHODES SUR NOS REGIONS D’ETUDE N’ONT PAS PU ETRE VALIDES FAUTE DE MESURES TERRAINS. NEANMOINS, CES TRAVAUX ONT MONTRE LES POTENTIALITES DES METHODES DE COUPLAGE D’UN MODELE SVAT ET DES DONNEES SATELLITAIRES (IRT, VISIBLE) POUR LE SUIVI DE L’ETAT HYDRIQUE DU SOL, ET EGALEMENT SES DIFFICULTES D’APPLICATION ET SES LIMITES.

Mots clés : BILAN EAU - BILAN ENERGETIQUE - HUMIDITE SOL - INDICE VEGETATION - INVERSION - METHODE TRAPEZE - MODELISATION - MODELE SIMULATION - PROPRIETE HYDRIQUE SOL - SIMULATION ORDINATEUR - SPECTRE IR - SPECTRE VISIBLE - TELEDETECTION SPATIALE - TEMPERATURE SUPERFICIELLE - REGION GEOGRAPHIQUE - ZONE RURALE - MAROC - MODELE SVAT - RAYONNEMENT IR THERMIQUE

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 5 juin 2008, mise à jour le 30 juillet 2017