Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1996 → Variabilité spatiale et modélisation statistique des précipitations du Maroc cisatlasique et transatlantique

Université de Nice (1996)

Variabilité spatiale et modélisation statistique des précipitations du Maroc cisatlasique et transatlantique

Yahyaoui, Abdelaziz

Titre : Variabilité spatiale et modélisation statistique des précipitations du Maroc cisatlasique et transatlantique

Auteur : Yahyaoui, Abdelaziz.

Université de soutenance : Nice

Grade : Doctorat : Géographie : Nice : 1996

Résumé
CE TRAVAIL PORTE SUR LA VARIABILITE SPATIALE ET LA MODELISATION STATISTIQUE DES PRECIPITATIONS DU MAROC CISATLASIQUE ET TRANSATLANTIQUE. IL S’APPUIE SUR LES SERIES ANNUELLES MENSUELLES ET JOURNALIERES DE 16 STATIONS PENDANT LA PERIODE ALLANT DE 1958 A 1987. QUATRE PARTIES CONSTITUENT L’OSSATURE DE CETTE THESE : - LA PREMIERE EST UNE PRESENTATION DU TERRAIN, DU CONTEXTE METEOROLOGIQUE, DE LA PROBLEMATIQUE ET DES DONNEES UTILISEES. - LA SECONDE PARTIE TRAITE LES DONNEES ANNUELLES APRES AVOIR CRITIQUE LES SERIES PAR LA METHODE DES DOUBLES-MASSES, DES RESIDUS DE REGRESSION ET DE L’A.C.P.. LE COMBLEMENT DES LACUNES EST EFFECTUE A PARTIR DES VECTEURS REGIONAUX. LE SECOND VOLET CONSISTE EN UNE MODELISATION STATISTIQUE DES SERIES ANNUELLES PAR LA LOI DE GAUSS QUI S’AVERE ADEQUATE GENERALEMENT POUR LES STATIONS MAROCAINES. LA LOI RACINE-NORMALE EST PARFOIS PREFERABLE QUAND LES PLUIES ANNUELLES SONT FAIBLES. UNE REGIONALISATION DES PRECIPITATIONS ANNUELLES CONCLUE CETTE PARTIE. - LA TROISIEME PARTIE DE CETTE THESE EST CONSACREE AUX PLUIES MENSUELLES. UNE APPROCHE STATISTIQUE DES PLUIES SUPERIEURES A UN SEUIL (O,1 MM) PAR LE MODELE DE FULLER Y FIGURE, AINSI QU’UNE ETUDE SUR LES REGIMES MENSUELS. LES GRADEX MENSUELS ET LA FREQUENCE DES PLUIES NULLES (FO) Y SONT ETUDIES EGALEMENT. CETTE PARTIE COMPORTE AUSSI UNE REGIONALISATION DES PLUIES MENSUELLES MOYENS, BRUTES ET DES GRADEX. - LA QUATRIEME ET DERNIERE PARTIE DE CETTE THESE EST CONSACREE A L’ETUDE DES PLUIES JOURNALIERES EXTREMES. CES DERNIERES SONT AJUSTEES PAR LE MODELE DE FULLER QUANT IL S’AGIT DES PLUIES JOURNALIERES MAXIMALES MENSUELLES ET PAR LE MODELE DE GUMBEL QUI REND BIEN COMPTE DES PLUIES JOURNALIERES MAXIMALES ANNUELLES. UNE REGIONALISATION DES PLUIES JOURNALIERES PAR UNE ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES CONCLUE CE TRAVAIL. LES DIFFERENTS RESULTATS AUXQUELS ABOUTIT CE TRAVAIL SONT EXPOSES DANS LA CONCLUSION GENERALE. UNE CENTAINE DE REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUES, UNE DIZAINE DE CARTES, QUINZE TABLEAUX ET DIX ANNEXES CONSTITUENT LA PARTIE ILLUSTRATION DE CETTE THESE.

Mots clés : Précipitations (météorologie) — Maroc — Pluviométrie — Climat

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 5 juin 2008, mise à jour le 18 janvier 2017