Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → Publications 2016 → Economie arachidière et dynamiques du peuplement au Sénégal. Kaffrine et le Saloum oriental de 1891 à 1960

2016

Economie arachidière et dynamiques du peuplement au Sénégal. Kaffrine et le Saloum oriental de 1891 à 1960

Khartala

Titre : Economie arachidière et dynamiques du peuplement au Sénégal. Kaffrine et le Saloum oriental de 1891 à 1960

Auteur (s) : Faye Valy
Publisher  : Khartala
Date de parution:25/01/2016
Pages : 324

Description
À travers une approche renouvelant la démographie historique à partir de l’étude d’une région qui a cristallisé les mouvements de population les plus significatifs dans la colonie du Sénégal, ce livre reconstitue l’histoire du Saloum oriental en le situant dans l’histoire globale de la colonie et du capitalisme industriel français. Il projette un éclairage neuf sur l’histoire économique du Sénégal colonial, en exploitant une riche documentation, écrite et orale sur les divers aspects de l’histoire des peuplements, de l’économie, de la société et de la culture, pour rendre compte des transformations et des ruptures enregistrées sur une période de près de 70 ans. Valy Faye établit les étapes de l’évolution démographique du Saloum oriental, largement marquées par des interventions de l’administration coloniale, mais aussi par des dynamiques autochtones révélatrices de choix politiques et économiques des chefs religieux à la recherche d’autonomie économique. Il analyse ainsi les diverses mesures administratives qui ont encadré le cheminement, souvent forcé, des diverses communautés ethniques, mais aussi l’organisation par les confréries religieuses des déplacements des travailleurs et de leurs familles pour tirer profit des revenus monétaires procurés par l’arachide. Il montre à l’échelle locale un modèle de mise en valeur extraverti et fondé sur une surexploitation des ressources naturelles et humaines de ces terroirs. La fièvre de l’arachide s’est développée au détriment des cultures vivrières et avec la marginalisation des activités de l’élevage. Ce modèle a subi les contrecoups de la crise de l’agriculture sénégalaise et du capitalisme industriel français. Cette contribution permettra sans aucun doute aux décideurs, aux élus et aux citoyens de la région de Kaffrine de tirer le meilleur profit des matériaux de l’histoire de leur territoire. À un moment où le grand pôle de développement du Sine-Saloum se met en place et se cherche une identité, qui devra se forger avec une pleine conscience de ses diversités et des héritages du passé

Présentation

Page publiée le 29 août 2017