Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2014 → Etude des potentialités biologiques, cartographie et aménagement de la chaîne des Babors dans la démarche du développement durable

Université Ferhat Abbas de Sétif (2014)

Etude des potentialités biologiques, cartographie et aménagement de la chaîne des Babors dans la démarche du développement durable

BOUNAR Rabah

Titre : Etude des potentialités biologiques, cartographie et aménagement de la chaîne des Babors dans la démarche du développement durable

Auteur : BOUNAR Rabah

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas de Sétif

Grade : Doctorat en Sciences 2014

Résumé
L’étude des potentilités biologiques de la chaîne des Babors à permis de faire ressortir un ensemble des resultats ; concernant ( la diversité floristique, la cartographie et la socioéconomie). La diversité floristique du PNTaza a permis d’établir une liste floristique de 420 espèces et sous espèces relevant de 258 genres et 71 familles botaniques. Cette richesse floristique renferme 56 taxons endémiques (s.l.) dont 14 espèces endémiques algériennes, 22 espèces nord- africaines, 5 espèces Algéro-marocaines et, 11 espèces Algéro-tunisiennes. Sur les 66 familles inventoriées 25 possèdent des éléments endémiques : Les Astéracées et les Lamiacées par ailleurs, la flore du PNTaza est composée de 120 espèces considérées comme rares (s.l.). Le taux de rareté est bien marqué au niveau de l’élément chorologique méditerranéenne 37,82%, des espèces rares et très rares. les éléments endémiques et nordiques se positionnent à un taux de rareté supérieure à 21%. La mise en place de la base des données numérique et graphique a permis de réaliser un ensemble des cartes thématiques et plurithématiques ( cartes des groupements végétaux et cartes d’aménagements) du massif de Babor et le PNTaza. Ces cartes serviront de documents de base a l’élaboration d’un plan d’aménagement forestier durable. Sur un nombre total de 105 enquêtes socioéconomiques réalisées à travers cinq sites : (Babor, serdj el Ghoul , Taza, Lallem et Ait Smail). L’AFC a mis en évidence trois types d’exploitations(exploitation pastorale dans la forêt, exploitation agro-pastorale à la lisière et dans la forêt et exploitation en phase de développement). Il en ressort également trois types d’élevage : élevage pastoral extensif, élevage moyennement soutenu et élevage souten. Notons qu’à chaque fois la pression anthropozoogène est en diminution quand des projets de proximité de développement intégrés (PPDI) sont inscrits par l’Etat avec la participation de la population riveraine. Dans le PNTaza, tous les ingrédients sont présents pour développer des projets écotouristiques en adéquation avec la démarche de developpement durable : espaces naturels remarquables, l’originalité du site, la richesse de la biodiversité sont autant d’éléments qui permettent de développer à la fois des volets : social, écologique, économique,esthétique, archéologique et culturel.

Mots Clés : Diversité floristique – Cartographie – Socioéconomie – Ecotourisme – Développpement durable - Parc National de Taza- Massif de Babor.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 19 octobre 2017, mise à jour le 20 septembre 2018