Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2015 → قدير المحتوى الفينولي والتأثير المضاد للأكسدة لمستخلصات نباتات Artemisia campestris L. و Pistacia lentiscus L. Argania spinosa L.

Université Ferhat Abbas de Sétif (2015)

قدير المحتوى الفينولي والتأثير المضاد للأكسدة لمستخلصات نباتات Artemisia campestris L. و Pistacia lentiscus L. Argania spinosa L.

DJIDEL Saliha

Titre : تقدير المحتوى الفينولي والتأثير المضاد للأكسدة لمستخلصات نباتات Artemisia campestris L. و Pistacia lentiscus L. Argania spinosa L.

Auteur : DJIDEL Saliha

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas de Sétif

Grade : Doctorat 2015

Résumé
Dans la présente étude quatre extraits ont été préparés pour les trois plantes ; Pistacia lentiscus (Pl), Artemisia campestris (Ac) et Argania spinosa (As) : Extrait brute (CE), extrait chloroformique (CHE), extrait d’acétate d’éthyle (EAE) et l’extrait aqueux (AQE). Le dosage des polyphénols a montré que EAE de Ac et As ont la quantité la plus élevée et CE pour la plante Pl. EAE des deux plantes As et Pl ont enregistré la valeur la plus grande pour la quantité des flavonoides alors que CHE de la plante Ac est le plus riche. CE de Pl et As sont caractérisés par la quantité la plus élevée en tannins alors que EAE est le plus riche pour la plante Ac. l’évaluation du pouvoir piégeur des extraits vis-à-vis du DPPH, ABTS et OH.- confirme que EAE a la capacité la plus forte pour les trois plantes, en plus sa capacité réductrice la plus élevée. Le test beta-caroténe/acide linoléique a montré que CE de Pl représente l’activité la plus grande pour l’inhibition de peroxydation lipidique. Cette activité est confirmée par le test de ferrique-thiocyanate. Le test de la capacité chélatrice des ions ferreux a démontré que CE de trois plantes est bon chélateur. CHE a augmenté le temps de demie hémolyse (HT50) de façon significative en comparant par la vitamine C. L’activité antioxydante de CE de deux plantes Pl et Ac est etudiée in vivo chez les rats femelles, l’administration quotidienne par voie orale de CE (100, 200 et 400 mg/kg/jour) pendant 14 jours, a montré aucune différence significative au niveau de GSH dans le foie par apport le groupe temoin. Par ailleurs, l’activité de l’enzyme de catalase a diminué chez le groupe traité par 400 mg/kg de l’extrait de Pl. Le dosage de quantité du MDA a montré que les deux extraits inhibent la peroxydation lipidique des tissus de foie. L’administration orale de CE de deux planes (200 mg/kg/jour) a augmenté significativement la capacité reductrice et le piégeage du radical DPPH de plasma.

Mots Clés : Plantes médicinales, polyphénols, effet scavenger, capacité chelatrice, peroxidation lipidique, pouvoir réducteur, activité anti-hémolytique, GSH, catalase

Version intégrale

Page publiée le 16 mai 2019