Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1997 → Les rapports d’échange oléiculteurs-transformateurs dans la filière huile d’olive tunisienne, concurrence ou coordination

INPT Toulouse (1997)

Les rapports d’échange oléiculteurs-transformateurs dans la filière huile d’olive tunisienne, concurrence ou coordination

Chaari, Nizar

Titre : Les rapports d’échange oléiculteurs-transformateurs dans la filière huile d’olive tunisienne, concurrence ou coordination

Olive growers-manufacturers exchange relationship in the sector of tunisian olive-oil, competition or co-ordination.

Auteur : Chaari, Nizar.

Université de soutenance : INPT Toulouse

Grade : Doctorat : Etudes rurales. Economie : Toulouse, INPT : 1997

Résumé
L’OLEICULTURE TUNISIENNE A CONNU, APRES L’INDEPENDANCE, DEUX DECENNIES DE PROSPERITE DURANT LESQUELLES ON A VU DOUBLER LA TAILLE DU POTENTIEL OLEICOLE AINSI QUE SA PRODUCTION MOYENNE ANNUELLE. AU DEBUT DES ANNEES 80, LA TENDANCE S’EST INVERSEE. LA REGRESSION DE L’OLEICULTURE ET LE DESINTERET DES AGRICULTEURS POUR CETTE CULTURE NE SONT PAS SEULEMENT DUS A DES PROBLEMES TECHNIQUES, A LA FAIBLE PRODUCTIVITE ET AUX COUTS DE PRODUCTION ELEVES. L’INCAPACITE DES OLEICULTEURS A TIRER PROFIT DES EXCELLENTES RECOLTES DU DEBUT DES ANNEES 90 ET LA CONTINUELLE PROSPERITE DU SECTEUR DE LA TRANSFORMATION REVELE LE DESEQUILIBRE DANS LES RAPPORTS D’ECHANGE OLEICULTEURS-TRANSFORMATEURS. L’EVOLUTION DE LA FILIERE VERS L’INDUSTRIALISATION S’EST TRADUITE PAR LA CONCENTRATION DE LA TRANSFORMATION DANS DES UNITES DE PLUS EN PLUS GRANDES ET DE PLUS EN PLUS ELOIGNEES, SUR LE PLAN GEOGRAPHIQUE ET ORGANISATIONNELLE, DES EXPLOITATIONS OLEICOLES ANCREES, POUR LA MAJORITE, DANS LE MONDE ARTISANAL ; CET ELOIGNEMENT EXPLIQUE LES DIFFICULTES DE COORDINATION ENTRE CES DEUX TYPES D’ACTEURS. LA COORDINATION MARCHANDE ET LA COORDINATION INDUSTRIELLE TENDENT A S’IMPOSER AU PROFIT DES TRANSFORMATEURS, LEUR CONCENTRATION ET LEUR POSITION STRATEGIQUE LEUR PERMETTENT DE MIEUX CONDUIRE LEURS RELATIONS D’ECHANGE. POUR DE MULTIPLES RAISONS, L’EVOLUTION VERS L’INDUSTRIALISATION NE PEUT CEPENDANT SE GENERALISER TANT AU NIVEAU DE LA PRODUCTION QU’AU NIVEAU DE LA TRANSFORMATION. ON ASSISTE DONC A UNE JUXTAPOSITION DE PLUSIEURS FORMES D’ORGANISATION DE CES DEUX ACTIVITES ET DE PLUSIEURS MODES DE COORDINATION ENTRE ELLES. LA PERSISTANCE DE L’EXPLOITATION OLEICOLE ARTISANALE, ACTEUR INDISPENSABLE DE LA FILIERE OLEICOLE ET ELEMENT ESSENTIEL DE LA CONSTRUCTION TERRITORIALE, RESTE FRAGILE PARCE QUE BASEE SUR DES STRATEGIES INDIVIDUELLES COMME LE DEVELOPPEMENT DES RELATIONS PERSONNELLES DANS LES ECHANGES ET LA RECHERCHE D’ACTIVITES HORS EXPLOITATION. LE SOUTIEN DE CE TYPE D’EXPLOITATION EST INDISPENSABLE ; IL POURRAIT SE REALISER, EN PARTICULIER, PAR LA DIVERSIFICATION DES PRODUITS DE L’OLEICULTURE ET L’EMERGENCE DE FORMES DE SOLIDARITE ENTRE PRODUCTEURS (ACTION COOPERATIVE) ET ENTRE LES DIFFERENTS ACTEURS DE LA FILIERE PERMETTANT DE REDUIRE LES COUTS DE TRANSACTION ET MIEUX CONDUIRE LES STRATEGIES DE DIVERSIFICATION.

Mots clés : Olivier — Cultures — Tunisie — Huile d’olive — Coopératives agricoles — Olives — Industrie et commerce — Sfax

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 5 juin 2008, mise à jour le 13 juillet 2017