Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2016 → Contribution à la régénération in vitro d’une plante médicinale sauvage d’Algérie « Carthamus caeruleus L ».

Université Hassiba Benbouali de Chlef (2016)

Contribution à la régénération in vitro d’une plante médicinale sauvage d’Algérie « Carthamus caeruleus L ».

DJELLOULI, Asmaa

Titre : Contribution à la régénération in vitro d’une plante médicinale sauvage d’Algérie « Carthamus caeruleus L ».

Auteur : DJELLOULI, Asmaa

Université de soutenance : Université Hassiba Benbouali de Chlef

Grade : Master en biotechnologie végétale et innovation phytothérapeutique 2016

Résumé
L’objectif de la présente contribution visait à régénérer in vitro une plante sauvage qui fait partie des plantes médicinales que possède l’Algérie. La plante en question est carthamus caeruleus L, une espèce spontanée très utilisée en médecine traditionnelle Algérienne pour soigner les brulures. La présente étude ambitionnait donc de régénérer in vitro de plantes entières de carthamus caeruleus L selon deux modes de multiplication : le microbouturage et l’organogenése. Concernant le microbouturage, deux types d’explants ont été testés : les apex de tiges et les segments de nœuds. Chez Carthamus caeruleus L, c’est l’adjonction de la KN seule dans le milieu, aux doses de 1 mg/L, que les meilleurs taux de reprise (pour les apex) et taux de débourrement des bourgeons (pour les segments de nœuds) ont été obtenus. De même pour l’élongation des tiges (2,01 cm avec les apex et 2,56 cm avec les segments de nœuds). Sur les milieux dits d’enracinement, s’est plutôt la callogenèse qui s’est déclenché au niveau de la base des tiges transférées au lieu des racines. Pour l’organogenèse, les meilleurs résultats obtenus sont ceux liés à la callogenèse. Nous avons relevé que les fragments de feuilles présentent de bonnes aptitudes callogènes comparativement aux explants de tiges. L’induction de la callogenèse se trouve fortement stimuler lorsque les cytokinines sont combinées aux auxines. Les meilleurs taux de callogenèse (100 %) sont obtenus avec les mélanges (ANA * BA). Pour la caulogenèse et la rhizogenèse, aucun résultat n’a été décelé quel que soit l’explant ou le milieu de culture, utilisés.

Mots clés : Carthamus caeruleus L, Régénération in vitro, Microbouturage, Organogenése, Callogenès

Présentation

Version intégrale (4,07 Mb)

Page publiée le 20 octobre 2017