Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2017 → Biodiversité et distribution des rongeurs inféodés aux systèmes agricoles et oasiens dans le Ziban

Université Mohamed Khider Biskra (2017)

Biodiversité et distribution des rongeurs inféodés aux systèmes agricoles et oasiens dans le Ziban

Boubakeur, Nabil

Titre : Biodiversité et distribution des rongeurs inféodés aux systèmes agricoles et oasiens dans le Ziban.

Auteur : Boubakeur, Nabil

Université de soutenance : Université Mohamed Khider Biskra

Grade : Magister en Sciences Agronomiques 2017

Résumé
Les rongeurs sont des bio-indicateurs modèles pour l’évaluation de la biodiversité d’un milieu donné. Notre travail consiste à l’évaluation de la biodiversité des micromammifères à travers des indices écologiques de composition et de structure aux niveaux de trois sites différents de la région des Ziban. Nous avons opté pour la méthode d’échantillonnage en lignes « transects ». Nous avons utilisé 80 tapettes, installées pendant cinq jours et quatre nuits en mi-saison de l’Automne, l’hiver et le printemps, soit un effort de piégeage de 2880 nuits pièges. Le succès du piégeage a été le plus élevé pendant les saisons froides « automne et hiver » pendant qu’il a été le plus faible pendant la saison du printemps. La richesse spécifique du peuplement est composée de neuf Taxons, Gerbillus nanus, Gerbillus pyramidum, Gerbillus campestris, Gerbillus gerbillus, Gerbillus sp, Dipodillus simoni, Meriones libycus, Meriones shawii et Jaculus jaculus. Les valeurs de la diversité de Shannon et d’Equitabilité sont différents d’un site à l’autre, elles semblent suivre deux gradients : un gradient latitudinal et un gradient anthropique. En effet, elles sont les plus faibles dans la station d’Ain Naga, là ou l’activité humaine est importante. Elles sont les plus élevées au niveau de a station la plus au Nord « Ain Zaatout », là où l’activité humaine est limitée au pastoralisme. Les mesures Morpho-métriques et crâniennes effectuées sur les spécimens des trois stations sont similaires à ceux déjà publiées par des travaux diverses. Nous avons mis en évidence une différence significative pour la longueur de la queue « LQ » entre les deux populations de M. libycus d’Ain Zaatout et d’Ain Naga. En outre, nous avons mis en évidence l’existence de différences significative aux niveaux des traits morphologiques liés à la couleur de M. libycus d’Ain Zaatout et d’Ain Naga. Ceci nous amène à émettre l’hypothèse de l’existence de deux sous-espèces présumée de M. libycus.

Mots clés : Biodiversité – Distribution – Rongeurs – Ziban

Présentation

Version intégrale (3 Mb)

Page publiée le 17 septembre 2017