Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2016 → IMPACTS DES REJETS DES STATIONS DE DESSALEMENT SUR LE MILIEU RECEPTEUR

Université Mohamed Khider Biskra (2016)

IMPACTS DES REJETS DES STATIONS DE DESSALEMENT SUR LE MILIEU RECEPTEUR

AMITOUCHE, Mourad

Titre : IMPACTS DES REJETS DES STATIONS DE DESSALEMENT SUR LE MILIEU RECEPTEUR

Auteur : AMITOUCHE, Mourad

Université de soutenance : Université Mohamed Khider Biskra

Grade : Doctorat en sciences en : Hydraulique 2016

Résumé
Après dessalement de l’eau de mer, les usines génèrent de la saumure contenant divers sels, métaux lourds et composés organiques. Cette saumure est deux fois plus salée (entre 50 et 80 g/l) que l’eau de mer habituelle (35 g /l en mer Méditerranée). Actuellement, les rejets de saumure se diluent rapidement dans l’eau de mer et ne présentent pas de graves conséquences sur l’environnement. Cependant, ce rejet de saumure en grande quantité, peut entraîner à long terme, un déséquilibre dans la composition chimique de l’eau de mer, avec des conséquences dramatiques sur la biodiversité, les écosystèmes marins que ce soit la faune ou la flore sous-marines. L’augmentation de la salinité peut transformer les côtes en désert sans vie, entraînant la disparition de villages ou d’activités maritimes locales. L’objectif de notre travail est d’étudier et d’améliorer la gestion des déchets liquides de dessalement (la saumure) afin de diminuer l’empreinte environnementale de l’usine de dessalement. Ainsi, dans un premier temps, le dessalement, dans le monde et en Algérie, ses différents procédés et tous les déchets liquides émis sont inventoriés dans ce présent travail. Une seconde partie présente selon la littérature la composition et les impacts de ces déchets (rejets ) sur le milieu récepteur (milieu marin) avec une série d’analyses physico-chimiques et bactériologiques de l’eau de mer et de la saumure de la station de dessalement de Cap Djinet Une troisième partie présente les différents moyens et techniques de valorisation et de gestion des saumures appliquées à notre station d’étude .Puis une présentation d’une synthèse détaillée sur la modélisation de la propagation des rejet dans un milieu marin, et une simulation avec le code CORMIX9.0GT (Cornell Mixing Expert System ) commercialisé par la société MixZon ( License ID N°75183932 ) pour plusieurs scénarios pour le cas de la station CDJ Cap Djinet ( Boumerdes) qui rejette un important débit journalier de saumure, d’environ 124765m3/j et on a terminé avec conclusions et recommandations .

Mots clés : dessalement, saumure, rejet, mer, impacts, gestion, Cormix, Algérie

Présentation

Version intégrale (8 Mb)

Page publiée le 13 mai 2019