Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2017 → Intégration de l’aléa pluviométrique dans le cadre d’une gestion durable du service de l’eau potable

Université de Batna 2 (2017)

Intégration de l’aléa pluviométrique dans le cadre d’une gestion durable du service de l’eau potable

HAMCHAOUI, Samir

Titre : Intégration de l’aléa pluviométrique dans le cadre d’une gestion durable du service de l’eau potable

Auteur : HAMCHAOUI, Samir

Université de soutenance : Université de Batna 2

Grade : DOCTORAT EN SCIENCES Option : Hydraulique 2017

Résumé
Le tableau brossé par le rapport du Conseil National Economique et Social en 2000, consacré à l’eau est peu réjouissant. La hausse constante de la demande, tirée par la croissance démographique et économique, conjugué : à la pollution des eaux de surface, aux effets du changement climatique, au phénomène aléatoire de l’apport en eau de pluie a déjà fait de la rareté de l’eau une réalité dans bien de wilayas du pays. Les conséquences sur l’alimentation, la santé, l’économie et l’environnement sont graves et très coûteuse pour les pouvoirs publics. Un défi a relevé par l’Algérienne Des Eaux qui est en plus confrontée à la mise en place d’actions stratégiques orientées vers la gestion durable de leur service. Par conséquent, la première condition préalable pour évaluer une gestion durable d’un service est de construire un jeu de critères et d’indicateurs de performance. Le choix des indicateurs est réalisé en concertation effective avec les parties prenantes. Il tient compte des spécificités locales, de la ressource pluie, des données pratiques disponibles et des divers objectifs définis dans la nouvelle politique du développement durable. L’objectif de cette thèse est de développer un outil méthodologique d’aide à la gestion durable du service d’eau potable, prenant en considération les spécificités locales de l’Algérie. Cette recherche vient soutenir le service d’eau potable (Algérienne Des Eaux : ADE) dans ses défis pour améliorer la qualité de gestion du service rendu aux consommateurs. La méthodologie choisie est composée d’une phase de construction et d’une phase d’évaluation. La 1ère a pour but d’identifier les objectifs et sous-objectifs prioritaires ainsi que les critères et indicateurs de durabilité qui leur sont associés. La 2ème consiste à l’évaluation de la performance du service d’eau potable. L’agrégation des indicateurs et des critères est réalisée avec la méthode de la somme pondérée, la pondération avec la méthode AHP (Analytical Hierarchy Process). L’application de cette méthodologie est réalisée sur le service d’eau potable de la ville de Béjaia, Algérie. Elle a permis d’identifier un ensemble d’indicateurs répondant aux attentes du service d’eau potable. L’évaluation de la performance des indicateurs et critères, identifiés, associés à l’objectif étudié « satisfaire le client » durant la période 2009-2013 a révélé un bon niveau de performance de gestion du service d’eau potable de la ville de Béjaia

Mots Clés  : Aide à la gestion durable, évaluation de la durabilité, indicateurs de performance, méthode AHP, objectifs prioritaires, service d’eau potable.

Présentation

Version intégrale (7 Mb)

Page publiée le 26 septembre 2017