Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2016 → Contribution à l’étude du régime alimentaire et de la biologie de reproduction de la Cigogne blanche (Ciconia ciconia, Aves, Ciconiidae) et du Héron gardeboeufs (Ardea ibis, Aves, Ardeidae) dans la région de Tébessa

UNIVERSITE BATNA 2 (2016)

Contribution à l’étude du régime alimentaire et de la biologie de reproduction de la Cigogne blanche (Ciconia ciconia, Aves, Ciconiidae) et du Héron gardeboeufs (Ardea ibis, Aves, Ardeidae) dans la région de Tébessa

SBIKI, Majda

Titre : Contribution à l’étude du régime alimentaire et de la biologie de reproduction de la Cigogne blanche (Ciconia ciconia, Aves, Ciconiidae) et du Héron gardeboeufs (Ardea ibis, Aves, Ardeidae) dans la région de Tébessa.

Auteur : SBIKI, Majda

Université de soutenance : UNIVERSITE BATNA 2

Grade : DOCTORAT EN SCIENCES 2016

Résumé
Le présent travail porte sur l’étude de la niche trophique et de la biologie de reproduction de la Cigogne blanche Ciconia ciconia et du Héron garde-boeufs Ardea ibis dans la région de Tébessa, durant la période allant de janvier 2009 à décembre 2012. Pendant cette période, nous avons réalisé un recensement des populations de la Cigogne blanche sur l’ensemble du territoire de la wilaya de Tébessa. Le nombre de nids occupés recensés est de 235 nids en 2009, 253 en 2010, 277 en 2011 et 321 en 2012. La densité globale de la population est estimée à 8,70 ± 1,03 couples/ 100 km² de surface agricole utile. Les plus importantes colonies sont notées à Tébessa avec une moyenne de 145,75 ± 13,14 nids occupés par raison de reproduction, suivie par les colonies de Ouenza avec une moyenne de 67, 5 ± 8,29 nids. Un pourcentage de 87,53% des couples nicheurs sont installé dans les agglomérations et les villes. Sur l’ensemble des nids recensés les arbres sont les plus occupés avec 53,62% des nids en 2009, 47,43% en 2010, 42% en 2011 et 42,37% en 2012. L’implantation sur des poteaux électrique ou des antennes de télécommunication est assez bien représentée : 33,62% en 2009, 30,83% en 2010, 37% en 2011 et 39,88% en 2012. Les toits de maisons en dalle, les toits en tuiles les grues et les silos sont également occupés mais en faibles pourcentage. La hauteur des supports des nids dans la région de Tébessa varie de 2 à 48 m. Les hauteurs les plus recherchées par la Cigogne blanche pour construire son nid, se situent entre 10 et 14 mètres .Le cycle biologique de la Cigogne blanche débute avec son arrivée à la fin décembre et se termine avec le départ vers les aires d’hivernage à la fin d’août. Le cycle biologique du Héron garde-boeufs débute en février et se termine la fin d’aout avec la désertion totale de la colonie. La taille des pontes mesurées pendant les 4 saisons de reproduction est en moyenne de 4,24±1,40 oeufs par nid pour la Cigogne blanche et de 2,78±0,98 oeufs par nid pour le Héron garde-boeufs. Le succès de reproduction évalué sur les 4 saisons de reproduction est de 63% pour la Cigogne blanche et 54% pour le Héron garde-boeufs.Un ensemble de 7 types de milieux de gagnage sont fréquentés par la Cigogne blanche et le Héron garde-boeufs : les immondices, les friches les cultures basses, les milieux fauchés, les labours, les prairies et les mares temporaires. L’étude des disponibilités alimentaires nous a permis de recenser 415 espèces d’invertébrés Les insectes dominent largement avec un taux de 63% l’abondance la plus élevé est notée dans le gagnage « prairie » avec un total de 1879 individus recensés. L’analyse de la pelote de rejection de deux échassiers montre que le Cigogne blanche et le Héron garde-boeufs s’alimentent principalement sur les insectes représentés par des taux respectifs de 94,04% et 92,75%.L’ordre des Coléoptères représente le taxon le plus constant dans la composition des régimes alimentaires des deux espèces. Du point de vue de la composition taxonomique, les deux échassiers ont un régime alimentaire identique à 91,18% ce qui ce qui pourrait également être à l’origine d’une compétition trophique entre les deux échassiers.

Mots Clés  : Recensement, Cigogne blanche, Ciconia ciconia, Héron garde-boeufs, Ardea ibis, Cycle biologique, Biologie de reproduction, Niche trophique, Régime alimentaire, Chevauchement de niches, Tébessa.

Présentation

Version intégrale (9 Mb)

Page publiée le 26 septembre 2017