Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2016 → Etude diachronique des formations à Salsola vermiculata L dans les hauts plateaux du sud Oranais (salinité, fonctionnement et biodiversité)

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) 2016

Etude diachronique des formations à Salsola vermiculata L dans les hauts plateaux du sud Oranais (salinité, fonctionnement et biodiversité)

Adi, Nacère

Titre : Etude diachronique des formations à Salsola vermiculata L dans les hauts plateaux du sud Oranais (salinité, fonctionnement et biodiversité)

Auteur : Adi, Nacère

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB)

Grade : Doctorat 2016

Résumé
Le travail que nous présentons est une étude diachronique de la salinité des sols et de la végétation entre 1997 et 2013 à l’échelle de la région du Chott-Ech-Chergui (Sud- Ouest de l’Algérie). A travers cette étude nous avons essayé de déceler les éventuelles variations spatio temporelles de la salinité sur la répartition et le changement du couvert végétal ainsi que sur le comportement écologique de Salsola vermiculata L. La salinité des sols a été traitée à travers le concept du profil salin dans 3 sites d’étude localisés le long d’un gradient de salinité. Des relevés phytoécologiques ont été réalisés par un échantillonnage systématique. Nous avons également étudié la caractérisation systématique, la diversité biogéographique et biologique. La salinité est croissante en fonction de la profondeur. Les profils salins se rattachent, dans leur totalité et pour les 2 périodes, au type D selon la typologie des formes de profils salins défini par Servant (1973 et 1975). La variation saisonnière de la salinité dans les sites d’étude révèle une augmentation graduelle dans les échelles de salinité selon celles de L’U.S Salinity Laboratory Staff (1954). La richesse floristique a augmenté durant la deuxième période (1997 – 2013) et ce dans les 3 sites d’étude avec une moyenne de 42 %. Les thérophytes dominent les autres formes biologiques notamment durant la deuxième période. Du point de vue biogéographique, notons la dominance de l’élément méditerranéen. Notons aussi l’importance de l’élément saharo-sindien particulièrement durant la deuxième période, ce qui laisse supposer que l’implantation des espèces représentant cet élément au niveau des sites d’étude serait favorisée par l’augmentation de la salinité du substrat édaphique. La diversité alpha et bêta sont également traité dans cette étude. La première par l’indice de Shannon. Ce dernier diffère d’un site à l’autre et de la période d’observation. Il semblerait que cet indice soit tout aussi sensible au nombre d’espèces total qu’à celui des espèces sous la ligne et leur équipartition. La seconde par l’indice de similitude de Sorensen. Ce dernier est toujours plus élevé entre les sites 1 et 2, suivie de celle des sites 2 et 3 et enfin entre les sites 1 et 3. Nous déduisons qu’il y a plus d’affinités entre les formations des sites 1 et 2, car proches sur le plan écologique ; alors que les affinités entre les sites 1 et 3, qui sont des milieux différents, restent faibles.

Mots clés : Plantes : Effet du sel : Hauts plateaux (Algérie) Sols : Salinité Diversité végétale Salsola Régions arides

Présentation (DSpace)

Page publiée le 25 septembre 2017