Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1997 → ANALYSE SPATIO-TEMPORELLE DES PEUPLEMENTS DE NEMATODES DU SOL DANS LES SYSTEMES DE CULTURE A JACHERES AU SENEGAL

Université de Lyon 1 (1997)

ANALYSE SPATIO-TEMPORELLE DES PEUPLEMENTS DE NEMATODES DU SOL DANS LES SYSTEMES DE CULTURE A JACHERES AU SENEGAL

PATE, EMMANUELLE

Titre : ANALYSE SPATIO-TEMPORELLE DES PEUPLEMENTS DE NEMATODES DU SOL DANS LES SYSTEMES DE CULTURE A JACHERES AU SENEGAL

SPATIO-TEMPORAL ANALYSIS OF SOIL NEMATODE COMMUNITIES IN AGRICULTURAL SYSTEMS WITH FALLOWS IN SENEGAL

Auteur : PATE, EMMANUELLE.

Université de soutenance : Université Lyon 1

Grade : Doctorat : SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES, PSYCHOLOGIE : Lyon 1 : 1997

Mots clés : SYSTEME CULTURE - JACHERE - DYNAMIQUE POPULATION - SUCCESSION ESPECES - LUTTE PAR TECHNIQUE CULTURALE - PLANTE VIVRIERE - SCUTELLONEMA CAVENESSI - ANALYSE MULTIVARIABLE - FERTILITE SOL - SENEGAL - TYLENCHORHYNCHUS GLADIOLATUS - ZONE SOUDANO SAHELIENNE - AGRICULTURE DURABLE

Résumé
Face à la pression démographique grandissante, l’amélioration durable de la production agricole constitue aujourd’hui un des plus grands défis de la recherche agronomique dans le monde tropical. La jachère reste le principal moyen de restauration de la fertilité des sols dans les systèmes de culture soudano-sahéliens. Ce rôle est cependant compromis par le raccourcissement de la durée et l’exploitation croissante (pâturage, coupe de bois) de la jachère. Compte tenu de leur impact potentiel sur les cultures, les nématodes phytoparasites ont fait l’objet d’une étude approfondie. Au plan économique, les deux espèces de nématodes considérées comme pathogènes pour les cultures vivrières de la zone d’étude, Scutellonema cavenessi et Tylenchorhynchus gladiolatus, ont des effectifs qui décroissent au cours de la jachère. Ces espèces sont progressivement remplacées par d’autres espèces de nématodes phytoparasites moins pathogènes contribuant à la diminution de la pression parasitaire au cours de la succession. D’un point de vue écologique, les résultats montrent que les nématodes du sol apparaîssent comme de bons descripteurs du fonctionnement de la jachère. Ils reflètent l’évolution quantitative et qualitative des ressources, notamment celle de la matière organique, et leur utilisation au cours de la jachère. L’évolution du peuplement de nématodes met en évidence l’effet des facteurs anthropiques, tels que la gestion des terres et l’exploitation de la jachère, mais aussi celui de facteurs physiques, comme les variations de pluviométrie entre les deux terroirs étudiés, Sonkorong et Saré Yorobana, déterminant la productivité potentielle de l’écosystème. Les nématodes se révèlent utiles comme indicateurs pour estimer l’état de dégradation du milieu, élaborer des programmes de gestion des jachères et améliorer la productivité potentielle des systèmes de culture.

Annonce

Page publiée le 6 juin 2008, mise à jour le 15 juillet 2017