Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1997 → La participation paysanne à la gestion des grands périmètres irrigués : l’exemple du périmètre de Thiagar dans le delta du fleuve Sénégal

INPT Toulouse (1997)

La participation paysanne à la gestion des grands périmètres irrigués : l’exemple du périmètre de Thiagar dans le delta du fleuve Sénégal

Dieye Cheikhou

Titre : La participation paysanne à la gestion des grands périmètres irrigués : l’exemple du périmètre de Thiagar dans le delta du fleuve Sénégal

Peasants participation in the management of large flooded areas : the case of Thiagar, a large flooded area in the delta of senegal river

Auteur : Dieye Cheikhou

Université de soutenance : INPT Toulouse

Grade : Doctorat : Etudes rurales. Economie : Toulouse, INPT : 1997

Résumé
LE DESENGAGEMENT DE L’ETAT DE LA GESTION DES GRANDS PERIMETRES IRRIGUES ET LEUR PRISE EN CHARGE PAR LES ORGANISATIONS PAYSANNES ONT ETE IMPOSES A PARTIR DE 1986 PAR LES BAILLEURS DE FONDS DANS LE CADRE DU PROGRAMME D’AJUSTEMENT STRUCTUREL. C’EST DANS CETTE PERSPECTIVE QUE LE PERIMETRE DE THIAGAR GERE PAR LA SAED DEPUIS 1964 A ETE TRANSFERE EN 1989 AUX ORGANISATIONS PAYSANNES QUI EN ASSURENT LA GESTION. LA PRINCIPALE INTERROGATION EST DE SAVOIR SI LES AGRICULTEURS DE THIAGAR ASSISTES DEPUIS DES DECENNIES SONT OUI OU NON CAPABLES DE GERER EFFICACEMENT UN GRAND AMENAGEMENT LA OU LA SAED A OBTENU DES RESULTATS INSUFFISANTS MALGRE LES MOYENS MIS A SA DISPOSITION PAR L’ETAT ET LES BAILLEURS DE FONDS ? L’ANALYSE DES EXPERIENCES DE LA SAED A PERMIS DE MIEUX COMPRENDRE LES FORCES ET FAIBLESSES DE LA PARTICIPATION PAYSANNE DANS LE CAS D’UNE GESTION D’ETAT. CELLE DE L’EXPERIENCE D’AUTOGESTION PAYSANNE A EGALEMENT MONTRE LES ATOUTS ET CONTRAINTES LIES A LA RESPONSABILISATION DES AGRICULTEURS. IL RESSORT DE CES ANALYSES QUE LA PARTICIPATION EFFECTIVE ET EFFICACE DES PAYSANS EST UNE GAGEURE OSEE, UN PARI TRES RISQUE, DANS LE CAS DES GRANDS PERIMETRES IRRIGUES TANT LES OBSTACLES SONT MULTIPLES ET LES MARGES DE MANOEUVRE FAIBLES. LA PARTICIPATION NE SE DECRETE PAS. UNE LOI, OU UN ORDRE, PEUVENT ACCOMPAGNER OU SUSCITER DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS, SUREMENT PAS LES DECLENCHER. CETTE RECHERCHE ANALYSE LA PROBLEMATIQUE DE LA PARTICIPATION PAYSANNE, SITUE LES NIVEAUX DE RESPONSABILITE EXPLIQUANT LES RESULTATS OBTENUS ET DEFINIT DES PISTES POUR LA GESTION PERENNE DU PERIMETRE DE THIAGAR PAR LES AGRICULTEURS.

Mots clés : Eau en agriculture — Sénégal — Irrigation — Hydraulique — Politique agricole — Pays en voie de développement — Deltas — Cours d’eau — Sénégal — Thiagar

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 6 juin 2008, mise à jour le 13 juillet 2017