Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Une étude climatologique du bilan d’eau du Haut Niger : une étude des conditions présentes et les conséquences de modifications de la surface

McGill University (1977)

Une étude climatologique du bilan d’eau du Haut Niger : une étude des conditions présentes et les conséquences de modifications de la surface

Christin, M. Pierre Osias

Titre : Une étude climatologique du bilan d’eau du Haut Niger : une étude des conditions présentes et les conséquences de modifications de la surface

Auteur : Christin, M. Pierre Osias.

Université de soutenance : McGill University

Grade : Master of Science (MS) 1977

Résumé
Dans ce travail, un modèle sur ordinateur est utilisé pour étudier le comportement du bi1an d’eau sur le Haut Niger ainsi que les conséquences de quelques modifications de la surface. Les données météorologiques de 1958 ont été utilisées pour cette étude. D’abord on analyse l’influence de l’utilisation de moyennes mensuelles climatiques au lieu des données journalières et on vérifie la précision requise pour les données. On réalise que pour améliorer la simulation des différentes régions, certaines modifications peuvent être apportées aux données à l’intérieur de certaines limites, sans pour autant fausser les résultats . En second lieu on ajuste le modèle aux différentes régions du Haut Niger et on analyse leurs comportements. On constate que les termes d’eau varient significativement d’un bassin versant à l’autre et même entre les différentes régions d’un même bassin versant, ce qui permet de délimiter les régions ou des modifications artificielles de la surface auront le plus d’effet. Enfin, on simule quelques modifications de surface et on estime leur extension maximale possible. On voit alors que de vastes surfaces peuvent être théoriquement modifiées sans pour autant détruire l’équlibre d’eau entre les différents bassins versants

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 12 septembre 2017